Partager

Dans une déclaration signée du colonel Youssouf Traoré, président de l’UFDP (Union des forces démocratiques pour le progrès), la classe politique se félicite de l’implication personnelle du président de la République dans la résolution de la crise dans l’enseignement supérieur.

La classe politique malienne, dans une déclaration déposée à notre rédaction, exprime sa satisfaction de voir l’implication effective du président de la République pour la résolution de la crise qui frappe depuis quarte mois l’enseignement supérieur, suite à une grève illimitée observée par les enseignants.

La classe politique est convaincue que le chef de l’État, en rencontrant à Koulouba les syndicats d’enseignants les 7 et 11 juillet 2010, a évité l’année blanche dans les facultés, grandes écoles et instituts du Mali.
 » Elle salue, remercie et encourage S. E. Amadou Toumani Touré, chef de l’Etat, pour son courage politique et son engagement pour l’école malienne », mentionne la déclaration qui note que les partis politiques suivent avec « une attention soutenue » la crise scolaire et universitaire qui perdure dans notre pays.

La déclaration rappelle que la classe politique s’est auto saisie de la question depuis le 28 mai 2010 et fait un certain nombre de recommandations soumises au chef de l’État. Ces recommandations, dit-elle, suggéraient l’implication personnelle du chef de l’État.

A noter que la déclaration est accompagnée d’une copie des recommandations issues des différentes rencontres initiées par les partis politiques pour trouver un terrain d’entente entre les autorités scolaires et les syndicats d’enseignants.

Amadou Waïgalo

15 Juillet 2010.