Partager

Pour empêcher les bérets rouges d’entrer au 33e Régiment des commandos parachutistes, les jeunes du camp para sont restés sur leur garde durant toute la journée du jeudi 2 août.

Les femmes et les enfants des bérets rouges n’ont pas tenu de manifestations hier, mais ils sont restés mobilisés dans le camp durant toute la journée. Les jeunes étaient regroupés dans le camp par endroits.

« Aucun béret vert dans le camp ! Nous restons mobilisés pour les empêcher d’entrer ici », a instruit Robert Somboro, président des jeunes du camp des commandos parachutistes de Djicoroni. Des bérets verts qui sont allés ravitailler en vivres les éléments de la garde nationale ont vite reculé face à la détermination des jeunes qui avaient commencé à se manifester.

« Quand les bérets verts sont venus pour ravitailler les gardes, nous nous sommes mobilisés jusque devant la porte du camp. On les attendait de pieds fermes. Mais, ils ont préféré ne pas avancer. Ils ont donné à manger aux gardes avant de partir », a déclaré M. Somboro.

Au cours des manifestions de mercredi, les locataires du camp para se sont dit déterminés à ne laisser les bérets verts accéder au camp. « Nous voulons que nos parents qui ont été arrêtés reviennent et ils continuaient à venir arrêter d’autres ici. Mais, nous ne les laisserons plus faire cela. Nous sommes prêts à mourir pour la cause », a ajouté Robert Somboro.

Sidiki Doumbia

03 Août 2012