Partager

Les leaders de vingt formations politiques entameront ce mercredi 7 février 2007 des pourparlers pour une adhésion à un front politique, apprend-on de sources bien informées. Les formations politiques concernées, ne sont jusque-là ni signataires de la plate forme de l’ADP, ni membres du protocole d’accord élaboré par les responsables politiques et associatifs se réclamant du front pour la démocratie et la République FDR.

A en croire nos sources, les responsables politiques qui prendront part à cette réunion seraient dans la logique de frapper à la porte du front en gestation, c’est à dire le Front pour la République et la Démocratie dont les initiateurs ne sont autres que les leaders du Rassemblement pour le Mali (RPM), le PARENA de Tiébilé Dramé, la CDS de Mamadou Bakary Sangaré dit Blaise, de l’ADJ de du Dr Abdoul Traoré dit Diop et de Convergence 2007 mise en place par Soumeylou Boubèye Maïga.

Pour les préparatifs ayant conduit à la naissance dudit front, on notait que le SADI du Docteur Oumar Mariko était associé, car des contacts avaient été initiés avec lui. Seulement pour le reste, on ne sait pas encore ce qui est advenu, car à la discussion des textes du FDR, on a remarqué l’absence du parti SADI. Est-ce à dire que le Docteur Mariko ne trouve pas utile de signer ce document ?

Certainement oui si l’on sait que le secrétaire du parti du ministre de la Culture Cheik Oumar Cissoko avait dénoncé l’attitude des initiateurs du manifeste pour la démocratie regroupés au sein de l’Association Démocratie et Justice(ADJ). Cette association pensait trouver à travers le manifeste, une alternative à ce que ses auteurs appellent le déficit de démocratie et d’information au sein des partis politiques. Une concertation nationale était annoncée afin de parvenir à la création d’un Front pour la démocratie et la république. Mais il s trouve que cet front est récupéré par des partis comme plate forme élection. On voit mal Mariko adhérer au FDR tel qu’initié par l’ADJ qui devient cette association qui en impose aux partis.

S’agissant de cette réunion qui a pour but de permettre aux responsables des partis concernés de donner leurs opinions par rapport à la situation politique actuelle et de prendre position par rapport aux tendances qui se dégagent. Son principal objectif est d’amener ces leaders à examiner de façon minutieuse les principes et les bases sur lesquels sont fondés les textes du FDR.

Pour l’élection présidentielle du 29 avril prochain, tout porte à croire que l’on verra un face-à-face entre les partis politiques ayant signé la plate-forme de l’ADP et ceux qui sont entrain de se retrouver au sein du FDR. Pour ce qui est de l’alliance, ADP, elle a en son sein une dizaine de formations politiques et aussi pas les moindres sur l’échiquier politique national.

Si les responsables qui se rencontrent aujourd’hui se décidaient à rallier le front, inévitablement ou verra un duel serré pendant cette élection qui aura lieu dans moins de trois mois. Qui sont alors les partis concernés par cette rencontre qui aura lieu aujourd’hui? Quel est donc leur poids sur la scène politique?

Laya DIARRA

07 février 2007.