Partager

Sur les 761 comptes qu’elle a reçus des collectivités territoriales du pays pour l’exercice 2009, ce sont finalement 207 qui seront jugés par la section des comptes de la Cour suprême.

Pour rappel, chaque année les 703 communes, les assemblées régionales, les conseils de cercle sont tenus de soumettre leur compte de gestion à la section des comptes de la Cour suprême pour appréciation. Celle-ci passe au peigne fin la gouvernance financière de ces collectivités qui sont au nombre de 761.

Ainsi, selon des sources concordantes, les juges de la section des comptes de la Cour suprême vont se pencher au mois de juillet prochain sur la gestion des comptes de 2009. Déjà, sur les 761 comptes reçus, ces magistrats ont fait un tri de 207 comptes qui n’auraient pas respecté l’orthodoxie budgétaire.

Dans ce lot, se trouvent les six communes de la capitale et la mairie du district de Bamako, les assemblées régionales de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti. Ce n’est pas tout, la plupart des conseils de cercle sont concernés. On reproche à leurs comptables l’absence de pièces justificatives dans certaines dépenses, ou des documents justificatifs de moralité douteuse. A quoi s’ajoute l’absence de services non faits.

Au regard d’une première analyse faite par les juges, les mêmes sources ajoutent qu’il ne sera pas surprenant de voir la gestion de la plupart des 207 comptables épinglée par la section des comptes de la Cour suprême.En tout cas, les prochains jours devront nous édifier davantage.

Il faut préciser que les trois régions du nord du Mali, dont la plupart des documents comptables et des bâtiments des collectivités ont été endommagés ou détruits par les narcojihadistes obscurantistes, ne sont pas prises en compte pour ce contrôle financier.

Kassoum THERA

13 Juin 2014