Partager

Le ministre des transports et des infrastructures routières, Colonel Aboubacar Koumaré a porté à la connaissance des conducteurs et passagers de motos que le port du casque de protection serait obligatoire à compter du 1er octobre 2012. Lors de sa dernière sortie médiatique sur l’ORTM, il a changé de ton et a précisé qu’à partir du lundi, les actions de sensibilisation vont commencer en vue de faire connaître aux usagers l’importance du port du casque.

Les conducteurs ou passagers d’engins à deux roues doivent d’ores et déjà se familiariser avec le port du casque qui est vital. Les forces de sécurité dans les centres villes ou en rase campagne veilleront à l’application de cette mesure à partir du lundi 1er octobre« . Cependant, compte tenu de l’attitude mesurée des usagers pour une application obligatoire, le ministre fait marche arrière. En effet, il déclare que les agents ne sont pas tenus de l’appliquer strictement c’est à dire de façon répressive.

Néanmoins, des actions de sensibilisation entamées par les acteurs en charge de la sécurité routière vont se poursuivre. Suivant les statistiques, 70% des victimes sur les engins à deux roues sont tuées par traumatisme crânien ou souffrent de séquelles durant tout le reste de leur vie. Aussi, 79% des accidents de la route impliquent les engins à deux roues et plus de 60% de ces accidents concernent les jeunes.

Le Directeur de l’ANASER, Mamadou Koné dans une interview a déclaré qu’il a été constaté que les accidents diminuent, mais le nombre des victimes augmente. Et 85% des accidents sont commis dans les villes et 15% en rase campagne. Il a indiqué que les 15% de rase campagne font presque 45% à 50% de tués. Pr contre, en milieu urbain, presque 80% des accidents impliquent au moins un engin à deux roues.

Ainsi, sur les 80% des accidents qui impliquent un engin à deux roues, 60% des jeunes sont les victimes. De même, 70% des victimes d’engins à deux roues souffrent de traumatisme crânien, meurent des suites des blessures. Mamadou Koné a rappelé que l’application du port obligatoire de casque existait déjà dans la législation malienne depuis les premières années de l’Indépendance.

Les actions de sensibilisation se poursuivront en vue de convaincre le maximum d’usagers sur le bien fondé du port du casque.

Falé Coulibaly

01 Octobre 2012