Partager

Selon le code du mariage au Mali, les hommes peuvent se marier à une, deux, trois ou quatre femmes. Mais on constate généralement que les femmes ne partagent pas l’idée de la polygamie.

Autrement dit, selon la majorité des femmes, on ne doit et ne peut partager l’amour. Ainsi, la question de la polygamie fait couler beaucoup d’encre et de salive surtout dans le milieu des femmes.

Et, compte tenu de l’importance de la question, puisque les femmes sont plus nombreuses que les hommes et qu’elles sont obligées d’être dans les liens de mariage, nous avons rencontré des hommes et des femmes pour qu’ils se prononcent sur les raisons du refus d’être secondées et les raisons qui poussent les hommes à prendre une seconde épouse. Ces questions pertinentes ont beaucoup de réponses et parfois inexplicables.

Au cours d’une causerie au niveau d’un groupe de femmes, nous avons enregistré plusieurs réactions parfois différentes avec des exemples concrets par rapport à leur non appréciation de la polygamie.

Pour Fatoumata qui est seule avec son mari, la polygamie en soi ne fait rien mais ce sont les commentaires de l’entourage qui font mal. Les parents donnent souvent l’impression que la première n’a rien fait de bien.

Selon Kadiatou qui est la première épouse d’une famille polygame il n’est pas facile de laisser une habitude “par exemple j’étais habitué à être seule avec mon mari. Mettez vous un peu à ma place, chaque soir j’accueillais mon époux mais avec l’arrivée de la seconde, il ne me donne qu’un petit bonsoir quand c’est le tour de cette dernière, cela me travaille et c’est plus fort que moi. C’est la jalousie ou même de l’égoïsme, je ne sais pas”.

D’après Salimata, la polygamie a dépassé le stade de la concurrence par rapport à l’entretien de l’épouse, maintenant ce sont les sciences occultes qui sont à la mode. Aujourd’hui, les épouses n’ont d’autre souci que de retarder l’avenir de leurs enfants à travers des consultations occultes.

Astan, une célibataire souligne qu’elle n’est pas contre la polygamie, mais qu’elle veut être la première épouse. Pour Bintou, généralement les secondes épouses arrivent bien armées dans le souci de faire partir les premières. Si cela n’est pas vite compris par celles-ci, elles risquent d’en faire les frais, autrement dit de divorcer.

Par contre à la question de savoir pourquoi les hommes épousent une seconde femme, la plupart des hommes précisent qu’étant seule, la femme malienne ne connaît pas la valeur d’un homme. Pour Bouba, même ceux qui pensent que leurs femmes les entretiennent mieux connaîtront la capacité ou les limites de leur première femme quand ils ont deux épouses.

Mais d’autres, par contre, n’aiment pas épouser deux femmes; ils estiment que c’est se créer de faux problèmes. Car, selon eux, avec leur jalousie et leur égoïsme elles cherchent toutes à dominer l’homme. Et pour cela elles envoûtent toutes l’homme qui risque de mourir plus tôt.

Pour eux la meilleure manière, c’est de divorcer si on ne s’entend pas avec une femme pour ensuite épouser une autre au lieu de garder deux femmes. A travers ces différentes réponses on peut souligner que l’équation de la polygamie est difficile sinon très difficile à résoudre surtout au niveau des femmes. Alors qu’est-ce qu’il faut faire ?

En tout cas les femmes n’ont pas généralement le choix lorsqu’on sait que la polygamie est inscrite dans le code du mariage et de la tutelle et fait partie des pratiques de notre société.

Dado CAMARA

05 mai 2006.