Partager


Au moment où les autres partis politiques s’affairent à Bamako, le parti de la main dans la main décide de renforcer sa présence dans les régions. C’est ainsi qu’une délégation vient de parcourir toute la région de Mopti.
La délégation était conduite par l’honorable Baba Oumar Boré, 4ème vice-président de l’Assemblée nationale et chargé des élus et des élections au BEN.

Cette mission est une initiative prise et financée par les députés et les cadres du parti de la 5ème région.

Parmi les localités visitées, Ké- Macina qui est un passage obligé pour la ville de Ténenkou. Très mobilisée, la section de Macina a rendu compte à la délégation d’une mission qu’elle venait de faire dans le cercle. Aux dires du secrétaire général, Mamadou Sylla, sur les 12 communes, au moins 07 sont acquises au parti et elles promettent de faire une bonne moisson lors des municipales de 2009.

Tenenkou: L’influence djadjiri

Après Macina, la mission a attaqué le cercle de Ténenkou en passant par les localités de Diafarabé et de Dia qui sont des communes importantes du cercle. De véritables fêtes populaires organisées par les militants accueillaient la délégation. Ces localités ne jurent que par Diadjiri et par l’URD. L’homme, descendant d’une des plus grandes familles de la zone, jouit d’une forte popularité.

Les militants ont bien apprécié la mission, c’est pourquoi dira le secrétaire général de sous-section de Diafarabé, Mamadou Yéro Diall : « votre présence parmi nous aujourd’hui en compagnie de notre prestigieux secrétaire général de la section, Amadou Diadjiri Cissé, l’homme qui a su imprimer sa marque au parti dans notre cercle, est le témoignage de l’intérêt que le parti accorde à l’instauration d’un dialogue franc et fécond entre le sommet et la base».

Aussi, les jeunes organisés en association des amis de Diadjiri, dirigé par Aly Tamboura ont marqué la cérémonie en rappelant quelques bonnes actions du parrain.

Notamment les projets de développement pour les associations de jeunes et de femmes, la radio Bélolohoré de Ténenkou et la prise en charge des 20% des coûts d’installations de l’Amader dans la ville. Cette même association a lancé une coupe Diadjiri Cissé dont la délégation a coïncidé avec le coup d’envoi.

Dans la ville de Dia, le parti a enregistré de nouvelles adhésions. Des conseillers sont venus de l’Adema et du RPM. Baba Oumar Boré, a fait passé le message du parti qui se résumait en trois points. L’entente entre les militants du parti, l’inscription sur les listes électorales et le retrait des cartes d’électeur et enfin la mobilisation pour une large victoire du parti lors des municipales de 2009.

A Ténenkou, toute la ville s’est mobilisée pour accueillir l’enfant du terroir et sa délégation. Dans ces communes qui longent le fleuve Niger de Macina à Ténenkou, Amadou Cissé est très connu, très populaire et très respecté.

Le cercle est entièrement acquis à Diadjiri et au parti. En témoigne le ralliement de toutes les grandes familles de la ville, des jeunes et des femmes. Après les cérémonies d’accueil, le lendemain, la délégation a rendu visite au chef de village, à l’imam et au préfet.


Le voyage à travers le bourgou

Le lundi 16 juin, la délégation a pris la route du cercle de Youwarou. A bord de 5 véhicules 4X4, la forte délégation arriva à Diondiori où le Maire et secrétaire général de l’URD, Abdou Boubou Tamboura et ses militants avaient organisé une grande réception. Le parti détient de 04 conseillers communaux.

Après son message de remerciement et de sensibilisation, Baba Oumar Boré a rencontré avec la communauté des ressortissants de Nianfunké installés dans ce village sur leur propre invitation.

Sur le chemin, la délégation a rendu une visite de courtoisie aux enfants du Saint et Vénéré Sékou Salah Sidibé à Ouroboubou avant d’arrivée à Toguéré Coumbé, une grande commune rurale située en plein bourgou. Le maire, imam et marabout respecté de la commune a réservé un grand accueil à la délégation.

C’est à plus de trois km de la ville qu’ils sont venus escorté la délégation. Bien qu’étant élu maire sous une autre couleur, Apha Bouabacar Cissé a donné une réception à la dimension des personnalités comme Sékou Baourou Cissé, Amadou Diadjiri Cissé, Baba Oumar Boré et Moulaye Bocoum.

Le milieu peulh a ses mystères et ses traditions qui demeurent encore vivaces. Très honoré, le maire a eu une longue discussion avec la délégation et n’a pas caché son respect et son admiration pour le parti et la personne de Soumaïla Cissé. A Toguéré, le message du parti a été délivré par Baba Oumar Boré et Cheickna Hamalla Bathily en peulh.

La délégation n’a oublié aucun village sur la route qui mène à Youwarou. Des escales ont été faites à Karam et à Yéyé-Yéyé pour saluer les militants. A Dôgô, une grande commune du cercle de Youwarou, la délégation a passé la nuit après une séance de travail. Le secrétaire général URD de la sous-section et maire adjoint de la commune, Amadou Seydou Dicko et ses militants étaient très honorés. En pleine cérémonie, deux bœufs ont été égorgés à l’honneur des hôtes.

De cette commune, la délégation est passée par Gathi et Dioli pour saluer les militants et leur livrer le message du parti.

Le cercle de Youwarou: La dominance URD

Au bord du fleuve Niger sur les berges duquel s’installe la ville, les populations de Youwarou ont accueilli la délégation sur la place en face fleuve et non loin du siège du parti. Dans le cercle, le parti comptabilise 12 conseillers nationaux, 43 élus, 04 maires et 01 président de conseil de cercle.

Selon les responsables de la section, la victoire en 2009 est une priorité et sera acquise. Après le message livré par Baba Oumar Boré et Cheickna Hamalla Bathily en peulh, la délégation a rendu visite aux notabilités. La visite fraternelle a rendu à la famille N’Douré, la chefferie du village dont un des fils en la personne de Ibrahim Hamaciré N’Douré est membre du bureau exécutif national de l’URD. Comme le veut la tradition, la délégation a été par un taureau.

Toujours dans le bourgou avec des traversées d’une rive à l’autre du fleuve, la délégation a parcouru les villages de Atta, Amiri, koromou pour passer la nuit à Sah, une grande commune où le parti est fortement présent. Le mercredi 18 juin, la mission est arrivée à Guidio, le village du Saint et Vénéré Guidio Almamy.

La délégation s’est ensuite rendue à Korientzé. De Korientzé, la mission est allée à N’Gouma. Des motards sont venus escorté la délégation à l’entrée du village. Dans ce village peuplé de peulhs, de Sonraïs et de Bozos, les polyglottes de la délégation, Baba Oumar boré et Cheickna Hamalla se sont succédé au micro pour annoncer le message du parti en bamabara et en peulh.

L’Escalade des fallaises

De N’Gouma, la délégation s’est rendue à Douentza où elle a tenu une conférence de section avec les cadres du parti. Le secrétaire général Ousmane Koïta s’est félicité des 36 conseillers municipaux, d’un président de conseil de cercle et de 04 maires. Essentiellement des transfuges des autres partis tels que l’Adema, le RND, l’UDD et le BDIA.

En partance pour Koro, la mission a fait escale à Diankabou, à Madougou, à Barapireli et au village du député Ousmane Sagara. Dans tous ces villages, les missionnaires ont été publiquement accueillis avec tambours et trompettes. A Koro, le village avait organisé un accueil des plus triomphales à Ousmane Sagara, l’élu de la ville. La nuit, la conférence de section a regroupé tous les responsables URD de toutes les communes du cercle.

Le parti se porte très bien et enregistre chaque jour de nouvelles adhésions.
A Bankass, les Tidiani Guindo et Hamidou Konaté ont montré leur force de frappe. Manifestation sur la place publique. De l’adresse aux militants a suivie la visite des notabilités. Ce fut pareil à Koporo.

Suivant la route touristique, la délégation est arrivée à Bandiagara où elle aussi tenu une conférence de section avec les cadres du parti qui ont exprimé leur volonté d’implanter le parti dans le cercle. La délégation a promis de faire le nécessaire pour que le parti couvre toute la localité avec une grande force.


Mopti: le consensus retrouvé

La ville de Mopti connaissait quelques problèmes de leadership nés de l’engouement que les populations de la Venise ont pour le parti. La section URD était contestée par une franche. Le savoir faire de la délégation et l’amour des cadres URD de la région pour le parti ont permis d’arriver à un consensus. De façon unanime, les deux tendances ont accepté de revenir sur la composition de la section en prenant Moriba Samaké comme secrétaire général.

En route pour Bamako, Sofara fut une escale très importante. Accueil par les motards et manifestation populaire. L’honorable Sékou Baourou Cissé, l’élu de Djenné a donné toute la mesure de sa popularité. Les foules scandaient : « Cissé, Cissé » pour manifester leur soutien et leur adhésion à la cause du député et du parti.

Sofara est la ville de son colistier, Habib Sofara dont il a personnellement rendu hommage. Après le message du parti porté par la délégation, une visite est allée dans la famille de Habib Sofara et du maire URD de la ville Assana Guindo.

De Sofara, la délégation a fait escale à Madiama, avant d’arrivée à Konio, le village de Baba Diawara, membre de section de Mopti et du bureau exécutif national. Sa sœur de lait est le maire du village. A Konio la délégation a déjeuné. Le DAF du ministère de Fonction publique a sorti le grand jeu. La mobilisation était grandiose et la commune est à majorité URD.

En une semaine la délégation a parcouru tous les 8 cercles et toutes les grandes communes de la région avec des messages claires et porteurs d’avenir. Partout la délégation a tenu soit un meeting, une séance de travail ou une conférence de section.
L’URD est-elle désormais prête pour les futures batailles électorales dans la 5ème région ?

Ce qui est sûr, c’est les populations de la 5ème région ont de l’engouement et pour l’URD et son leader charismatique, Soumaïla Cissé.

Correspondance particulière de

Ibrahima COULIBALY

01 Juillet 2008