Partager

Siaka Diakité, président du Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la République (Fdr) / « La marche a été suspendue en attendant … »

Sur la demande du Haut conseil islamique, de toutes les confessions religieuses des notabilités de Bamako, le Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la République (Fdr) a accepté de suspendre la marche pacifique qu’elle devait organiser pour demain (Ndlr : ce matin) à partir de 9 heures. Cette marche nous l’avions organisé pas pour des individus, des hommes. Nous avions proposé cette marche demain pour le respect à la démocratie et à la république.

Que les institutions soient respectées, que les Maliens soient dans un état de quiétude telle que les dispositions sécuritaires soient prises pour que le citoyen lambda se déplace normalement sans inquiétude et vaque correctement à ses affaires. Nous voulons que le nord du pays soit libéré. Voila ce qui était prévu pour la marche du Fdr.

Mais sur la demande des confessions religieuses, nous avons suspendu pour de ce mardi. Mais en lieu et place de la marche, nous avons demandé que ce mardi à partir de 10 heures pendant cinq minutes que les Maliens de l’intérieur comme de l’extérieur, que les amis du Mali chacun à sa façon puissent prier pour un Mali démocratique, républicain, libéré et en développement. Nous sollicitons chacune et chacun de rester et vaquer à ses habitudes quotidiennes mais qu’il reste à l’écoute parce que des orientations ont été données. La marche a été suspendue en attendant que toutes les dispositions soient prises pour un Mali en développement.

* Mohamoud Dicko, président du Haut conseil islamique / « Ce sont des responsables ; ils ont accepté de mettre le Mali au dessus de tout »

Je suis venu aujourd’hui pour rencontrer le Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la République (Fdr) avec les autres religieux et les notabilités de Bamako pour leur demander la suspension de la marche annoncée. Je suis aujourd’hui ravi mais très ému parce que la réponse qui a été réservée à cette requête est l’expression aujourd’hui d’un véritable Mali que nous avons connu et ce Mali que nous voulons, c’est ça la réponse, c’est ça le Mali.

Le Mali où nous respectons nos valeurs et nos traditions, C’est ce Mali où les aînés, les religieux sont traités avec respect et cette leçon vient d’être administrée, donnée à tout le monde. Nous sommes très satisfaits très fiers et nous ne regrettons pas d’être venus. Hier j’étais à l’intérieur du Mali et les Maliens m’ont interpellé à propos de cette marche. Je leur ai promis d’en parler aux organisateurs car je sais que ce sont des responsables et ils vont mettre le Mali au dessus de tout. Et c’est qui vient d’être aujourd’hui établi et j’en suis très fier.

Je profite encore de ce micro pour rappeler à tous les Maliens et Maliennes, tous les enfants de ce pays, de toutes les religions, de toutes les ethnies, de toutes les tendances que le Mali est divers, pluriel mais Un comme on le dit. Nous devrons aujourd’hui oublier tout sauf l’essentiel qui est le Mali. Comment le Mali va être redressé et rester debout, c’est ce qui doit être le seul combat qui vaille aujourd’hui. Nous remercions vraiment les dirigeants du Fdr pour ce geste combien noble. Et nous nous associons aussi à cette demande qui est cinq minutes de recueillement pour le Mali ce mardi à 10 heures de tous les enfants du Mali à l’intérieur comme à l’extérieur et chacun dans sa manière de faire et dans ses convictions.

Aguibou Sogodogo

Boukary Daou

29 Mai 2012