Partager

Un atelier tenu les 28 et 29 avril à l’hôtel Indépendance de Ségou a permis aux participants d’élaborer un rapport sur la stratégie nationale de communication de la politique de sécurité alimentaire de notre pays.

Quatre groupes de travail avaient réfléchi sur les thèmes de la problématique de la communication interne ; sur la communication, l’information et la sensibilisation de la stratégie de mise en œuvre du Commissariat à la sécurité alimentaire (CSA) ; sur le partenariat interne du CSA et le dernier thème portait sur le partenariat de proximité du CSA.

La Commissaire à la sécurité alimentaire, Lansry Nana Yaya Haïdara, en présence du représentant du gouverneur de Ségou, Kassoum koné, des participants issus du secteur de la communication, du CSA et des services rattachés, a lu l’allocution d’ouverture de l’atelier d’élaboration de la stratégie de communication du CSA.

Reconnaissant d’emblée les défis posés par la bonne communication, la Commissaire du CSA a indiqué : «une bonne stratégie de communication est un bon pas vers la réalisation d’objectifs de développement car elle permet de lever les barrières et équivoques et favorise l’adhésion des populations aux politiques et programmes de développement proposés et mis en œuvre par les autorités».

Elle a fait état d’une stratégie en harmonie avec celle du développement rural, mais qui tient compte des spécificités propres au secteur de la sécurité alimentaire.

Elle a rappelé que «la sécurité alimentaire qui correspond à la capacité pour toute personne de posséder à tout moment un accès physique et économique aux besoins alimentaires de base est un vaste domaine».

La stratégie de communication pour la SA, a-t-elle soutenu, doit mettre l’accent sur les départements ministériels concernés, les partenaires techniques et financiers impliqués, les comités de SA décentralisés, les gestionnaires des banques de céréales, les populations rurales et urbaines, les organisations professionnelles, les ONG, les services techniques de l’Etat et les décideurs nationaux et internationaux.

Elle a affirmé que l’objectif recherché par le CSA, à travers l’élaboration de la stratégie de communication est le désir de donner l’information, de fournir des explications sur ses démarches et au besoin de convaincre afin de favoriser l’implication et la pleine participation de toutes les couches socioprofessionnelles dans la réalisation de la sécurité alimentaire durable.

Compte tenu de toutes ces indications, les participants ont accordé leurs violons pour produire un document de stratégie de communication à l’intention du CSA. Il s’agit, comme l’a indiqué la Commissaire, de remédier aux insuffisances et de tenter d’élargir le champ d’action de la communication du CSA.


Baba Dembélé

04 Mai 2009