Partager


Démilitarisée en faveur de l’ouverture démocratique, tout en gardant sa mission historique de sécurité et de maintien d’ordre, la Police Nationale se perfectionne de jour en jour, au point de devenir une référence, voire une école pour les autres pays de la sous-région et même d’ailleurs.

En effet, de nos jours, un peu partout dans le monde, des policiers maliens sont présents pour des missions d’observation, de paix et de maintien d’ordre, mais aussi à travers le réseau mondial Interpool. Cela dénote de la vitalité et de l’engagement de la Police malienne, de sa capacité d’adaptation aux réalités du monde d’aujourd’hui, mais surtout du courage et de l’abnégation des hommes et femmes qui la composent.

L’image de certains d’entre eux s’impose par leur exemplarité. Entre autres Papa Mambi Keïta, l’Inspecteur principal chargé de la Brigade de Recherche (BR) du commissariat du 3e Arrondissement. Appelé “Epervier du Mandé ”, ses prouesses sont à relent mystique, pour nombre de citoyens et… de bandits de grands chemins. L’homme a su concilier le courage et le don de soi et la protection des personnes et de leurs biens, sans franchir les limites de sa mission.

Tout comme les autres forces de sécurité, la Police s’attèle aussi au respect du genre et à l’égalité pour tous de s’affirmer. Dans ce cadre, on peut citer l’exemple d’une femme policière : la Commissaire Ami Kane chargée de la Brigade des Moeurs et de la protection de l’Enfance.

Beaucoup d’observateurs pensent que les choses auraient pu devenir pire à certains endroits de la Capitale si Ami kane et ses hommes n’étaient pas là. Interpellations presque quotidiennes de malfaiteurs, visites nocturnes inopinées dans des bars et autres maisons de débauche, raffles interminables de prostituées qui ont pris leurs quartiers sur les principales artères et les zones à basse luminosité…

Autant d’exploits à son actif, bien que la commissaire Ami Kane ne dis pose pas des moyens nécessaires pour mettre tous les délinquants hors d’état de nuire.

Face à ces deux exemples qu’on peut qualifier de vieille garde, on assiste à l’éclosion de jeunes talents déterminés à assurer la relève, à l’image de Idrissa Kamaté, Chef de la Brigade de Recherche (B.R) de Mopti.

Recruté dans la police seulement en 2005, ce jeune Inspecteur de police, âgé …de 29 ans, a fait ses armes en tant qu’inspecteur stagiaire dans certains commissariats de Bamako, dont le 7e Arrondissement. L’homme a eu à gérer des dossiers sensibles et complexes, souvent à forte connotation politique.

Certains de ses collègues du Commissariat de police du 7e Arrondissement gardent encore de lui l’image d’un “policier timide et discret, courageux et intelligent, du genre fouineur, pas du tout prêt à lâcher du lest sans avoir obtenu gain de cause” . C’est peut-être pour ces qualités qu’il a été promu chef de la Brigade de Recherche de Mopti, il y a de cela quelques mois.

Ceux qui l’ont proposé à ce poste ont aujourd’hui des motifs de satisfaction : par une lettre de félicitation adressée au Directeur Régional de la Police de Mopti, la Jeunesse du Mouvement Citoyen de la ville a rendu un hommage au jeune Inspecteur dont le rôle aura “permis de réduire considérablement la délinquance dans la ville de Mopti” .

S’adressant au Directeur régional de la police de Mopti, les jeunes du Mouvement Citoyen ajoutent : “Nous avons l’honneur de venir, par la présente, adresser à vous et à votre personnel, toutes nos félicitations, et plus particulièrement à M. Idrissa Kamaté, Inspecteur de police dans votre structure.

C’est face à ce constat que la jeunesse du Mouvement Citoyen a bien voulu être reconnaissant et vous encourage à persévérer dans ce sens, pour que la quiétude et la paix règnent à Mopti ”.

Le Président de la République effectuait une visite dans la Venise malienne. Aussi, le jeune Inspecteur Kamaté a reçu carte blanche de la part de son chef pour sécuriser cette visite présidentielle qui, sauf changement de programme, prendra fin le mardi 13 Mai 2008.

Aussi, avec tous ces policiers, jeunes et moins jeunes, qui se battent tous les jours pour donner une bonne image, à la police malienne, la police nationale a de quoi être fière, le ministre Sadio Gassama en premier lieu.


Adama S. DIALLO

12 Mai 2008