Partager

La mission traditionnelle confiée à la police nationale est d’assurer la sécurité tant dans les airs que dans l’espace ou les frontières. Ce travail incombe à la direction de la police des frontières. Sa mission consiste à élaborer les documents d’orientation au profit des services de contrôles aux frontières.

Dans l’exécution de sa mission, la police nationale, par le biais de la direction de la police des frontières, filtre l’entrée du territoire national en veillant sur l’entrée et le séjour des étrangers. Elle est chargée de centraliser et d’exploiter toutes informations relatives à la circulation transfrontalière.

Le contrôle de la politique d’immigration et d’émigration du pays est partie intégrante de ses prérogatives. La délivrance des documents de voyage et des titres de séjour est à cet effet de son ressort.

Le contrôle aux frontières s’opère aux postes de police des frontières ou les postes de polices de l’air dans les aéroports. Partout où il y a des entrées de personnes ou de biens, les postes de police des frontières peuvent être créés.

De nos jours, il existe 17 postes de police des frontières terrestres. Ils ont été créés en 2006 par le ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile par arrêté n°0112/MSIPC-SG du 26 janvier 2006.

Ces postes sont tous implantés le long des frontières maliennes et ont pour objectif d’assurer le contrôle des entrées et des sorties des personnes en déplacement à l’intérieur ou à l’extérieur des frontières nationales.

Ils ont aussi pour vocation la sécurité aux frontières où ils contrôlent les étrangers et les titres de voyage (passeport, carnets de voyage, saufs conduits et tout autre document d’identification).

Les 17 postes de police des frontières aménageront dans de nouveaux locaux d’ici à la fin de l’année 2007. Ils seront construits sur budget d’Etat pour un montant de plus de 122 millions de nos francs.

Les localités concernées sont : Labbezanga (Gao), Léré (Tombouctou), Gogui, Sadiola (Kayes), Bénéna (Ségou), Nara, Kourémalé (Koulikoro), Hérémakono, Kadiana et Manankoro (Sikasso).

La police de l’air est implantée dans les aéroports à Bamako et à l’intérieur du pays. Au Mali, tous les aéroports sont censés abriter la police de l’air.

Abdrahamane Dicko

(Source ministère de la Sécurité intérieure et de la Protection civile)

19 octobre 2007.