Partager

Homme politique malien né à Bamako (1915- 1977). Sorti de l’école normale William Ponty de Dakar, en 1936, il fonda l’année suivante le Syndicat des enseignants de l’A.O.F., avec le Burkinabé Ouezzin Coulibaly. En 1946, il se joignit à Houphouët Boigny pour créer à Bamako, le Rassemblement démocratique africain. Intégré dans le sérail des représentants de l’Union française à l’Assemblée nationale, il entra dans les cabinets de Bourgès-Maunoury et de Félix Gaillard (1957). C’est un fédéraliste comme la plupart des hommes politiques de la savane qui rêvent à l’unité d’autrefois, mais il est aussi pragmatique, car le Soudan français est un pays enclavé dont le seul poumon est la voie ferrée qui le relie au port de Dakar.

En 1959, il préside la Fédération du Mali, qui unit son pays au Sénégal, mais sa personnalité et son amitié avec Sékou Touré, qui a quitté la Communauté française avec fracas, heurtent les options socialistes tout en nuances de Léopold Sedar Senghor. (…) L’armée, composée de responsables formés à l’école française, en profite pour prendre le pouvoir sous la direction du lieutenant Moussa Traoré (1968). Détenu pendant de longues années à Kidal, au Sahara, le premier président de la République du Mali en sortira très affaibli et n’aura plus aucun poids politique.

Du 02 Octobre 2017