Partager


L’Indépendant :
l’affaire dite de «la maîtresse du président de la République», jugée mardi dernier : Anomalies et leçons d’un procès caricatural. En s’attaquant à la liberté de la presse au Mali, en mettant en prison ses grands animateurs et dignes représentants, ATT cherche à terroriser l’ensemble de la profession, à l’inféoder et à l’assujettir pour pouvoir gouverner en toute impunité et perpétuer le pillage de nos ressources nationales par son seul clan.

Le Regard : L’affaire ‘’prostituée Oumou Dilly : un complot savant pour fermer ‘’Info-Matin ».

L’Observateur : Procès de presse. Sans commentaire ! Après l’annonce du verdict, nos confrères n’ont pas hésité à manifester leur dépit à même dans la cour du tribunal. Les uns disaient en cœur ‘’Solidarité ». Les autres chantaient ‘’ATT un danger et un recul de la démocratie ».

Les Echos : Le palmarès d’ATT

Au sommet de l’U.A qui se tiendra au Ghana, notre président ATT pourrait bien ravir la vedette à tous ses pairs avec le palmarès qu’il traîne, même Kadhafi et son idée des Etats-Unis d’Afrique devrait se tenir à carreau (…) par ces temps de démocratie, qui a à son actif l’embastillement de cinq journalistes plus un enseignant pour l’histoire de conte.


Solidarité :
Un mot qui n’a pas fait l’unanimité au sein de la presse. Certains journaux de la place, à la dévotion du pouvoir, n’ont pas observé la journée sans presse.

02 juillet 2007.