Partager

A la Protection Maternelle et Infantile de Lafiabougou (PMI), le comportement des travailleurs se passe de tout commentaire. Heures de travail, soins de santé, tout est bâclé. Tenez-vous bien ! Lorsque les usagers viennent vers 7h30, il n’y a personne pour les accueillir. Et c’est vers 9 heures que les infirmiers commençent à venir un à un.


L’un d’entre eux procède alors à l’inscription des patients. C’est aux environs de 10h 30, voire 11heures que les consultations commençent. Quel audace! Durant tout ce temps, les usagers impatiemment attendent la mine serrée, traduisant leur angoisse. Aussi, pour les injections, les patients paient 300 F, et pour le serum, il faut payer 1000 F.

De nos jours, les usagers de la PMI de Lafiabougou ne savent plus à quel saint se vouer, compte tenu de l’incivisme des agents. Se moquent-ils de la population? Et pourtant ce n’est pas la clientèle qui manque. Si rien n’est fait, la colère des citoyens pourrait dégénérer. Prévenir vaut mieux que guérir !

Dado CAMARA

26 Juin 2008