Partager

Plus de 30.000 civils ont fui leur maison au cours des derniers jours dans dans l’ouest du Soudan, où les forces gouvernementales et les rebelles se sont récemment affrontés, a déclaré vendredi le chef des opérations humanitaires de l’ONU au Soudan. « Les ONG et les agences de l’ONU sont actuellement prêtes à fournir de la nourriture, des médicaments et des couvertures à la population et tentent d’avoir accès à la ville de Mouhajiriya et aux villages en périphérie jusqu’à Cheiria », a déclaré Toby Lanzer. Les rebelles du Mouvement pour la justice et l’égalité (JEM) ont ravi ce bastion à la faction Minni Minnawi de l’Armée de libération du Soudan (ALS), seul groupe rebelle du Darfour à avoir signé un accord de paix avec Khartoum. L’armée soudanaise a ensuite repris le contrôle du secteur. Les combats ont fait au moins 30 morts, selon la Haut commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme. Les organisations humanitaires avaient évacué leur personnel vers Nyala, métropole du Darfour à quelque 80 kilomètres à l’ouest de Mouharijiya, en raison de ces affrontements meurtriers.(Afp)