Partager

Pour le financement des projets et programmes de développement, la Banque mondiale a mis à la disposition de notre pays, un portefeuille de 359,4 millions de dollars. La revue de l’opération est au centre d’une concertation de deux jours, qui a débuté hier entre la représentation de la Banque et les services techniques nationaux ainsi que les partenaires techniques et financiers et les représentants de la société civile .

L’exercice n’est pas nouveau dans notre pays. Depuis 1998, la Banque mondiale a initié avec les autorités la revue de l’ensemble des opérations qu’elle finance. L’exercice s’appelle aussi revue du portefeuille en ce sens qu’elle est focalisée sur l’analyse d’un budget. Le portefeuille de projets et programmes actifs financés par l’IDA au Mali s’élève à 359,4 millions de dollars US à la date du 31 octobre 2007 et qui doit être décaissé d’ici 2012.

L’engagement total est estimé à 667 millions de dollars US et comporte 14 opérations. Les engagements de l’IDA au Mali sont répartis entre les secteurs du développement rural et l’environnement, l’énergie et les transports, le développement humain, l’appui budgétaire, le secteur privé et financier, etc.

La revue est l’occasion, pour les représentants de l’administration centrale, des collectivités territoriales, de la société civile, du secteur privé au niveau de Bamako d’échanger avec les partenaires techniques et financiers ainsi que les responsables des structures d’exécution et de coordination des projets et programmes et le personnel de la Banque.

L’exercice consiste à passer en revue le mécanisme institutionnel de suivi et d’évaluation ainsi que le mode opératoire de chaque projet ou programme afin d’en évaluer la pertinence et le degré d’orientation vers les résultats et de formuler un plan d’action visant à assurer la transition vers un système entièrement axé sur les résultats.

Les travaux de deux jours, qui se déroulent en plénières et en groupes, sont axés sur une méthodologie d’approche visant à mesurer les progrès vers l’atteinte des objectifs de développement des opérations en cours d’exécution.

Les participants devront s’assurer que les opérations de développement financées par la Banque mondiale au Mali portant sur les accords et crédits et/ou de dons liant les deux parties se déroulent dans des conditions capables de garantir l’atteinte des objectifs de développement définis entre l’institution de Bretton woods et le Mali.

Il s’agira de mettre en exergue le suivi, l’évaluation et la gestion basée sur l’atteinte des résultats.

La revue se fixe trois priorités qui concourent à la culture des résultats. Il s’agit de la mise en œuvre d’une stratégie concertée visant à mesurer les progrès vers l’atteinte des objectifs de développement des différents projets et programmes du portefeuille de la Banque au Mali ainsi que leur contribution à la réalisation des objectifs du Cadre stratégique pour la croissance et la réduction de la pauvreté ; l’esquisse d’un dispositif institutionnel type, la formation de propositions à même de rendre plus dynamique le suivi de la mise en œuvre des recommandations de la revue intégrant les fonctions de veille et d’alerte.

Abdrahamane Dicko

04 Décembre 2007.