Partager

La plénière aujourd’hui à l’Assemblée nationale porte sur 6 projets de lois et 3 propositions de lois. Les honorables députés discuteront avec des membres du gouvernement qui auront à défendre les projets de lois de personnes déplacées, de chômeurs, de fonctionnaires et de médias.

La plénière de ce jeudi matin à l’AN va plancher sur des projets de loi qui intéressent la nation. Ce sont, entre autres, le projet de loi portant statut général des militaires, celui portant statut général des fonctionnaires, le projet de loi portant institution d’une indemnité temporaire de chômage. Les députés vont voter le projet de loi relatif à la ratification de la Convention de l’Union africaine sur la protection et l’assistance aux personnes déplacées en Afrique.

Cette convention a été adoptée à Kampala (Ouganda) le 23 octobre 2009. Elle est déjà ratifiée par le Mali. « Ce qui prouve que le Mali reste attaché au respect des droits de la personne humaine, que le Mali veut être un pays de droit », affirme le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Assarid Ag Imbarcawane.

Les personnes déplacées à l’intérieur et à l’extérieur du continent africain sont estimées à des dizaines de millions. Dans la majorité, il s’agit de personnes qui ont fui leur pays ou habitat en raison de guerres, de conflits interethniques, mais aussi à cause de catastrophes naturelles (sécheresse, inondation).

Ces personnes déplacées trouvent refuge souvent dans des camps de fortune érigés par des institutions de l’ONU comme le HCR ou dans de simples baraques où elles ne bénéficient pas de la protection et de toute l’assistance nécessaire.

Pour le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, ce projet de loi est très important et l’Assemblée nationale va s’investir à ce que cette convention de Kampala soit ratifiée par les pays qui ne l’ont pas encore fait et mieux que la convention soit élargie aux pays européens.

Pour l’heure, la convention ne s’applique qu’aux pays africains des Caraïbes et du Pacifique. L’honorable Assarid Ag Imbarcawane ira à Bruxelles défendre la position du Parlement malien face aux Européens.

La plénière de l’Assemblée devrait aussi examiner le projet de loi portant Loi uniforme relative aux infractions en matière de chèque, de carte bancaire et autres instruments et procédés électroniques de paiement et celui relatif aux services privés de communication audiovisuelle.

Denis Koné

20 Mai 2010