Partager

Depuis trois mois, trois affaires opposent Team Call Center à certains de ses ex-collaborateurs licenciés ou remerciés par le centre d’appel. Le délibéré de ces affaires est prévu pour la fin du mois.

Team Call Center est assigné au Tribunal du travail par certains de ses ex-collaborateurs qui ont été licenciés ou remerciés pour une raison ou autre. Trois affaires opposent le centre d’appel à ses anciens collaborateurs. La première concerne trois conseillers du service qui étaient sur contrats à durée déterminé (CDD). La seconde affaire concerne Hama Idrissa Doumbo qui a été licencié pour problème auditif. La troisième affaire concerne une conseillère qui a été licenciée par le centre il y a un an.

Aux dires d’Hama Idrissa Doumbo, un plaignant, que nous avons rencontré, le problème auditif dont il souffre a été causé par son travail qui consiste à porter pendant des heures un casque d’écoute.

Selon le certificat médical délivré par le service ORL du CHU Gabriel Touré, il souffre d’un handicap sensoriel de type surdité. Le médecin traitant de M. Doumbo indique que cette pathogène est confirmée par « le résultat de l’audition tonale concluant une surdité mixte bilatérale à tendance exceptionnelle ».

Selon Hama Idrissa Doumbo, la direction de Team Call Center, informée de cette situation, l’a convoqué à la direction régionale du travail du district de Bamako. L’inspection du travail, dans une correspondance, a invité la direction de Team Call Center à payer les droits auxquels M. Doumbo peut prétendre et de lui délivrer un certificat de travail tout en émettant un avis favorable pour son licenciement.

Après avoir reçu cette correspondance, la directrice du centre a écrit au jeune Doumbo cette lettre : « Faisant suite au courrier de l’inspection du travail, la direction par la présente vous informe qu’elle met fin au contrat de travail qui vous lie. Conformément au règlement en vigueur, nous vous demandons de vous rapprocher du département RH comptabilité pour solder votre compte ». Dépité par cet état de fait, M. Doumbo a assigné Team Call Center en justice.

Sollicitée, la directrice de Team Call Center, Mme Diarra Maïmouna Matel, nous a expliqué que : « Cela fait trois mois que nous sommes en justice avec certains de nos ex-collaborateurs. Il y a trois affaires devant les tribunaux. Pour ce qui concerne le premier cas il n’y a même pas eu de licenciement, le contrat est arrivé à terme, on n’a pas voulu le renouveler. Pour le second cas, il affirme qu’il est malade on n’a pas réfuté sa maladie on lui a juste demandé de se soumettre à une procédure médicale qui prouve que c’est une maladie professionnelle et il sera traité en tant que tel. Le troisième cas, après une année elle veut revenir à la charge ».

Sur la première affaire, Mme Diarra a fait savoir que les trois jeunes concernés n’arrivaient pas à se conformer au règlement intérieur et aux objectifs fixés par le client. « Pour moi, c’était tout à fait normal de ne pas renouveler leur contrat. Ils étaient sur le lot d’une quinzaine de contrats à durée déterminée. Sur ces quinze contrats seulement 6 n’ont pas été renouvelés pour objectif non atteint », a dit Mme Diarra.

Sur l’affaire Hama Idrissa Doumbo, elle a avoué que l’inspection du travail avait décidé de transmettre le dossier du plaignant à l’INPS pour qu’il le prenne comme une personne souffrant d’une maladie professionnelle.

« L’inspection a demandé à M. Doumbo de prouver en trois mois que c’est l’activité qui l’a rendu malade. L’inspection ne le voyant pas revenir nous a relancé pour une deuxième convocation. Lors de cette convocation, M. Doumbo nous a fait savoir qu’il ne peut pas fournir de certificats ou d’attestions prouvant que c’est l’activité qui l’a rendu malade. Il dit qu’il sait que c’est l’activité qui l’a rendu malade, mais il ne peut fournir aucun document officiel pour ça.

L’inspecteur lui a fait savoir que malheureusement il ne peut pas transmettre le dossier à l’INPS sans l’attestation de médecin qui prouve que c’est l’activité qui l’a rendu malade. L’attestation de médecin est là, mais il n’y a pas d’attestation qui prouve que c’est l’activité qui l’a rendu malade », s’est opposée la directrice de Team Call Center.

A l’en croire, en plus de M. Doumbo il y a un deuxième cas de problème auditif qui était sur CDD. A l’entendre, ce dernier a dit que son état auditif ne lui permet pas de continuer quand son contrat est arrivé à terme ce qui a amené le centre à ne pas renouveler son contrat. « Ce centre a commencé ces activités depuis décembre 2006, bientôt 7 ans, c’est les deux cas que nous avons enregistrés qui ont affirmé avoir de problème auditif. Durant ces 7 ans, 700 jeunes sont passés par ici », a indiqué Mme Diarra.

Parlant de la troisième affaire, elle a réitéré que la plaignante a été licenciée il y a un an pour faute. A ses dires, c’est quand les deux autres affaires ont commencé au Tribunal de travail, qu’elle a aussi porté plainte contre Team Call Center. « Elle refusait de décrocher les appels quand les clients appelaient. C’est pour cette raison qu’elle a été licenciée ».

Le délibéré des trois affaires est prévu pour la fin du mois.

Team est une plate forme téléphonique qui permet de gérer à distance les clients. Présentement, il emploie 280 personnes. Team Call Center gère le service 7400 d’Orange-Mali.

Sidiki Doumbia

26 Septembre 2013