Partager

Deux ONG camerounaises ont annoncé jeudi dans un communiqué avoir porté plainte aux Etats-Unis « pour corruption » contre la compagnie américaine Herakles Farms qui mène un projet controversé de culture de palmiers à huile au Cameroun. « Le Centre pour l’environnement et le développement et le Réseau de lutte contre la faim (Rélufa), ont saisi ce jour (jeudi) le gouvernement américain » pour porter « plainte aux USA contre (…) Herakles Farms pour corruption », écrivent les deux ONG. « Nous pensons que la compagnie américaine s’est rendue coupable d’une violation de la directive de l’OCDE contre la corruption. C’est pour cela que nous avons introduit une plainte aux Etats-Unis », a expliqué à l’AFP le secrétaire général du CED. En 2009, le cameroun avait signé avec Herakles Farms un accord de principe pour une concession de plus de 73.000 hectares pour la culture du palmier à huile. Dans la « plainte » envoyée à la direction des affaires financières et des entreprises du département d’Etat américain, le CED et le Rélufa demandent « une enquête approfondie » sur des « allégations de corruption (…) portées contre Herakles Farms ». AFP