Partager

Après la signature de leur plateforme pour les concertations nationales immédiates, souveraines et pour le changement au Mali, le 8 janvier 2013 à la Maison de la Presse, les signataires que sont le Front Patriotique pour le Mali (FPM), le Rassemblement pour le Mali (RPM), Mali IBK 2012, la coordination des organisations patriotiques pour le Mali (Copam), Copam-Forces vives, Groupe de réflexion Joko Ni Maya, Mouvement Populaire du 22 Mars (MP22), Alliance des Jeunes Démocrates (AJD), AUCDDD, Mouvement trop c’est trop, ADR, UJR, ont organisé le 9 janvier un sit-in au Monument de l’Indépendance.

Comme à la signataire, les initiateurs ont pendant plusieurs heures, dénoncé le « refus du président par intérim de tenir les assises nationales attendues par la communauté internationale et le peuple malien et qui sont un gage de la stabilité nationale ». Ils estiment que les concertations ont été reportées huit fois de façon successive. Selon eux, le peuple est en droit de demander ses concertations. Ils se sont dit déterminés à s’opposer par tous les moyens légaux, à toute tentative de faire adopter tout projet de loi par une Assemblée nationale ne détenant plus le suffrage du peuple.

Selon eux, les concertations nationales souveraines mettront en place un conseil national de transition pour le changement et les autres organes reconnues pertinents. «Les changements profonds sont à consacrer par l’adoption d’un acte fondamental», ont-ils déclaré. Par ailleurs, ils ont indiqué soutenir l’armée malienne et réaffirmer leur engagement aux côtés des forces de défense et de sécurité pour la réalisation de sa mission régalienne de libération du Nord. Les initiateurs de la plate forme de la coalition comptent organiser ce jeudi une marche avec pour but toujours l’organisation des concertations nationales. Elle quittera en principe la place de la Liberté pour rallier le monument de l’indépendance.

Hadama B. Fofana

Le Républicain du 10 Janvier 2013