Partager

Eleveurs maliens et de la sous-région peuvent se réjouir. En effet, une nouvelle usine de fabrication et de conditionnement des produits vétérinaires et phytosanitaires baptisée PKM international, sera bientôt opérationnelle dans tous ses compartiments.

Cette usine est une première en Afrique subsaharienne, car, ces produits sont fabriqués en fonction des besoins locaux et à partir de formules conçues sur place.

L’usine PKM international, ambitionne de couvrir les besoins en produits vétérinaires et phytosanitaires de tous les pays de la CEDEAO et même d’une partie de l’Afrique centrale.

D’une superficie de 10 hectares, située à 12 km de la ville de Sikasso, dans la commune rurale de Kaboïla, cette nouvelle usine sera financée à hauteur de 5 milliards de Fcfa, sur fonds propre, par un jeune sikassois diplômé de l’IPR de Katibougou, Sidiki Koné.

L’usine comprend cinq unités de production : une qui va fabriquer et conditionner les produits vétérinaires, une deuxième qui va fabriquer des bidons, une troisième unité qui est chargée du conditionnement des produits phytosanitaires, et les deux dernières, produiront des poussins et de l’aliment pour la volaille.

Egalement, l’usine va fabriquer une dizaine de médicaments vétérinaires contre les maladies bovines à partir de machines à la pointe de la technologie et avec de la matière première de qualité.

La matière première utilisée est tout d’abord soumise à l’analyse du Laboratoire national de la santé. Ensuite avec des formules conçues sur place, les produits sont fabriqués selon les normes internationales. Ces produits finis sont également analysés, puis une BPF (Bonne Pratique de Fabrication) est délivrée par le laboratoire, a expliqué le promoteur de l’usine Sidiki Koné.

Toutes les unités de production de l’usine n’ont pas encore démarré, mais la mise à la disposition des éleveurs des premiers produits ont entraîné une baisse des prix de 30 à 40 %, a annoncé le PDG Sidiki Koné.

La nouvelle usine, s’inscrit en droite ligne dans les objectifs de la toute neuve Loi d’orientation agricole et, plus généralement, dans la politique de développement du secteur privé et de la lutte contre le chômage des jeunes.

Grâce à la nouvelle usine, la santé animale sera améliorée, le manque de produits vétérinaires de qualité, les ruptures de stocks sur les marchés nationaux et sous-régionaux des différents produits vétérinaires n’auront plus lieu, et le nombre du cheptel de notre pays qui est le plus important en Afrique de l’ouest, après celui du Nigeria, va s’accroître.

Ainsi, appel à l’endroit des pouvoirs publics a été lancé par Mr Koné, afin d’avoir un appui conséquent.

Sidiki Koné

Sidiki Koné reste l’un des pionniers dans l’approvisionnement de notre pays en produits vétérinaires. Mr Koné avec la création de Pharmavet, opère dans le secteur depuis une vingtaine d’années.
Pour services rendus à la nation, il a été fait Chevalier de l’ordre national.


24 août 2006.