Partager

Le procureur général de New York Lev Dassin a annoncé mardi qu’il allait requérir la prison à vie à l’encontre du jeune pirate somalien qui a été amené aux Etats-Unis lundi.

jpg_une-125.jpgPeu après que le juge Andrew Peck eut indiqué qu’Abdi Wali Muse allait être jugé « comme un adulte » et que l’affirmation par le père du jeune homme que celui-ci était âgé de 15 ans n’était « pas crédible », le parquet a publié les chefs d’inculpation dont va devoir répondre l’accusé.

La date du procès n’a pas encore été fixée, mais le Somalien est inculpé de piraterie, de complot pour s’emparer d’un navire par la force, d’utilisation d’armes à feu durant une attaque visant à s’emparer d’un navire, de complot visant à une prise d’otages, et d’utilisation d’armes à feu dans le but de s’emparer d’otages, selon la plainte déposée au parquet.

Le premier de ces chefs d’inculpation, la « piraterie », est « nécessairement » puni par la réclusion à perpétuité, a précisé le procureur. Les autres chefs d’inculpation sont passibles de peines pouvant également aller jusqu’à la prison à vie.

Le jeune Somalien est le seul survivant des quatre auteurs de la prise d’otage à bord du cargo Maersk Alabama. Il avait été blessé à la main gauche à la suite d’un coup de couteau infligé par un membre de l’équipage du bateau lors de la lutte pour le contrôle du porte-conteneurs américain le 8 avril au large de la Somalie.

Une partie de l’équipage avait finalement repris le contrôle du cargo mais les pirates s’étaient enfuis en prenant en otage le capitaine Richard Phillips sur un canot de sauvetage.

Ce dernier a été libéré au bout de cinq jours par une opération commando de la marine américaine, au cours de laquelle le jeune pirate s’est rendu tandis que les trois autres pirates étaient tués.

NEW YORK (AFP) – mardi 21 avril 2009 – 23h54 –