Partager

Youwarou est la capitale du cercle du même nom situé à 140kms de Mopti. Le cercle de Youwarou est composé de 7 communes dont cinq sont désormais détenues par le RPM depuis le 21 novembre 2016.

Dans cette ville, le RPM voulait à tout prix avoir la Mairie de la ville de Youwarou. Le quartier des peulhs et des Diawando s’appelle Ouro. Ce quartier tenait à tout prix à installer un militant RPM à la tête de ladite Mairie.
Le grand marabout de ce quartier a demandé aux responsables locaux du RPM pour ce faire qu’il fallait déshabillé à poil un homme adulte devant un grand public composé de femmes, d’enfants et d’hommes adultes puis, l’attacher ensuite au milieu, de la foule, et faire lire le Coran par cinq personnes dont une assise sur le dos d’un homme nu. Les yeux de cet homme ont été bandés pour ne pas voir les beaux-parents
C’est ce qui fut fait. L’honorable Mme Diallo député à l’Assemblée Nationale était dans la ville de Youwarou au moment des faits. Mais nous ignorons si elle était à Ouro pour assister à ce sacrifice exceptionnel avec comme agneau sacrificiel, un homme adulte déshabillé à poil. Malheureusement, même avec ce sacrifice, c’est l’URD qui s’est adjugée la Mairie de la ville de Youwarou.
Dans le quartier de Ouro à Youwarou, les peulhs et les Diawando vivent désormais à couteaux tirés, l’un accusant l’autre de trahison. Dans tout cela, que devient l’homme déshabillé à poil ?
A-t-il eu quel montant pour se prêter à ce sacrifice ?
On ne saurait le dire. En tout cas on entend ce genre d’histoires pendant les élections au Mali et ailleurs.
Dans une autre commune dans la région de Sikasso, un autre candidat tête de liste dans sa commune s’est ligoté mains et pieds d’abord, ensuite s’est fait transporter sur le tombeau de son père afin de lui demander pardon. Ce dernier avait maudit notre illustre candidat avant sa mort pour une question d’adultère avec la petite femme de ce dernier. Un bélier blanc a été tué après que notre candidat ait demandé pardon en frottant sa gueule contre la tombe de son père , comme quoi, il a eu tort de coucher avec sa petite maman et qu’à ce titre, il ne le refera plus.
Ensuite il a informé son défunt père qu’il était candidat à la Mairie de la commune et pour cela il avait besoin de ses bénédictions. Le sang du bélier a été ensuite versé sur la tombe, après que notre candidat ait été détaché. Ensuite ce fut la séance de jets de colas. Plus de trois fois les morceaux de colas n’ont voulu prendre une position contraire l’une par rapport à l’autre. Cela prouve à suffisance que le défunt père n’a pas accepté son mea-culpa. C’est d’ailleurs la raison évoquée par ses détracteurs à la suite de sa défaite. Son Parti n’a été que 3ème sur 10 dans la commune. On aura tout vu au Mali au cours des élections !

Ivette Guindo

24 Novembre 2016