Partager

Malgré le contexte difficile marqué par la fin des financements de la Banque Africaine de Développement et la diminution de ses budgets de fonctionnement, l’Office du périmètre irrigué de Baguinéda a enregistré, au titre de la campagne agricole de l’année dernière, une production céréalière très satisfaisante. Sous la conduite de Seydou Bassié Touré, ledit périmètre a dégagé un excédent céréalier commercialisable de 1714 tonnes de riz.

L’information a été donnée, le vendredi 15 février, au cours de la 16ème session du Conseil d’Administration de l’OPIB tenue à Baguinéda.
Démarrée dans un contexte difficile, la campagne agricole 2012 à l’Office du périmètre irrigué de Baguinéda a été un succès total. La production céréalière, qui était estimée à 17 692 tonnes, a enregistré une augmentation de 1,04% par rapport à la campagne 2011/2012. Cette production, qui couvre les besoins de consommation de la zone, dégage un excédent commercialisable de 1714 tonnes.

Au cours de cette session, les administrateurs ont examiné, outre le rapport annuel d’activités de la campagne agricole 2012/2013 et le point d’exécution du budget y relatif au 31 décembre 2012, mais aussi le programme d’activités de la campagne agricole 2013/2014 et son avant-projet de budget ainsi que le niveau d’exécution de la 15ème session. Pour Seydou Bassié Touré, Directeur général de l’OPIB, le budget 2013, qui connaitra une diminution pour passer à 2 milliards 100 millions de FCFA, sera axé essentiellement à l’investissement (soit 60%) pour qu’il y ait développement au niveau de Baguinéda. Dans les perspectives, le Directeur général de l’Office du périmètre irrigué de Baguinéda a annoncé une production de 20 000 tonnes contre 17 600 cette année.

Le Secrétaire général du ministère de l’Agriculture, Mamadou M’Baré Coulibaly, qui a présidé cette 16ème session, a lié les résultats encourageants de la campagne agricole dernière à l’engagement des responsables de l’OPIB mais aussi à la bonne pluviométrie, la disponibilité des intrants agricoles et le calme relatif observé sur le front phytosanitaire. Le Secrétaire général a donc invité, au cours de cette session, la direction de l’OPIB à des analyses approfondies sur des thématiques comme la contribution de l’agriculture à la réduction de la pauvreté, l’emploi jeunes, la gestion des périmètres irrigués et du foncier dans le contexte du périurbain de Bamako et le contrôle de qualité des intrants agricoles subventionnés. Mamadou M’Baré Coulibaly a, pour conclure son intervention, invité les administrateurs de l’Office du Périmètre Irrigué de Baguinéda à développer des synergies avec la Direction nationale de l’agriculture, l’Institut d’économie rurale et la Direction nationale du génie rural pour approfondir les réflexions sur les thématiques pouvant permettre de maintenir le cap de l’accroissement de la production.

Yaya Samaké

22 Septembre du 18 Février 2013