Partager


Le pèlerinage à la Mecque est l’un des cinq piliers de l’Islam. C’est ainsi que chaque année, des milliers de fidèles musulmans de par le monde accourent vers l’Arabie Saoudite sur le continent asiatique pour accomplir ce devoir religieux. Des musulmans du Mali, à l’instar de ceux de la communauté de la Umma Islamique effectuent ce rite religieux cette année en fin décembre. Pour l’accomplissement du pèlerinage 2007, le gouvernement malien a fixé le coût à 1 700 000 F CFA par individu.

Comment le gouvernement s’y prend cette année pour offrir aux fidèles musulmans les meilleures conditions de voyage et de séjour en Arabie Saoudite ?

COMBIEN DE PELERINS MALIENS CETTE ANNEE A LA MECQUE ?

Le pèlerinage 2007 au lieu saint de l’Islam se prépare activement au Mali. Si pour l’instant, on ne connaît pas encore le nombre de fidèles musulmans qui vont faire le déplacement cette année, par contre on connaît le montant que chaque pèlerin doit payer au sein de la filière gouvernementale. Ce montant a été fixé à 1 700 000 F CFA.

Les inscriptions commenceront le mardi 25 septembre prochain et se poursuivront jusqu’au 18 novembre 2007. Déjà, en juin dernier, une délégation gouvernementale s’est rendue à la Mecque pour régler certaines formalités liées à l’accueil, à l’hébergement et à la restauration des pèlerins maliens. Le mois passé, le gouvernement et une compagnie aérienne de la Tunisie ont signé un contrat de transport des fidèles musulmans.

LE COUT DU PELERINAGE EST-IL A LA PORTEE DU MALIEN MOYEN

Le pèlerinage au lieu saint de l’Islam est l’un des cinq piliers de la religion musulmane. Il n’est pas une obligation, mais tout bon musulman, s’il a les moyens doit faire ce voyage au moins une fois dans sa vie. Chaque année, le coût du Mali à la Mecque pour faire le pèlerinage ou “Hidjira” augmente. Cette année, il est d’un million sept cent mille francs CFA par pèlerin.

Des citoyens pensent que cela n’est pas à la portée du malien moyen qui se débat dans les difficultés pour joindre les deux bouts. Du côté de l’Etat, l’on pense que le coût fixé pour la filière gouvernementale est le plus bas de la sous région. Il est moins au Mali qu’ailleurs de 300 à 400 000 F CFA. L’augmentation du coût du pèlerinage chaque année s’explique par le renchérissement du prix du pétrole. Dans les bourses occidentales, particulièrement à Londres, le prix du baril a franchi les 80 dollars US.

LES TROIS VOLS PREVUS SERONT-ILS SUFFISANTS ?

La compagnie aérienne tunisienne retenue pour le transport des pèlerins maliens prévoit trois vols par rotation de Bamako en direct jusqu’à Médine sans escale. Pour le retour après le Hadj, en direct de Djeddah à Bamako. Puisque l’Etat seul ne peut faire face à la prise en charge de tous les pèlerins, la filière privée est là pour donner satisfaction à tous les fidèles musulmans.

LES CINQ PILIERS DE L’ISLAM

Les cinq piliers de l’Islam sont la croyance en un Dieu unique, Allah et son Prophète Mohamed (paix et salut sur lui ; les cinq prières quotidiennes, le jeûne pendant le mois de carême, l’aumône ou la zakat et le pèlerinage à la Mecque.

Daba Balla KEITA

21 septembre 2007.