Partager

A cette occasion, et au nom de ses collègues du PSDF, Mme Diallo Fatou Seck, a tenu à exprimer à leur désormais ex-collaborateur, toute l’estime qu’ils lui témoignent. « Vous avez marqué le programme de votre empreinte », dira-t-elle.

A sa suite, le ministre Abou-Bakar rappellera le parcours de l’homme avant d’ajouter qu’il espère pouvoir compter encore sur lui, une fois qu’il reviendra, riche de toutes les expériences qu’il aura accumulées. Pour Bacari Koné lui-même, c’est une continuité de sa carrière, mais, à ses anciens collaborateurs, il demandera surtout de la bénédiction, car, ajoutera-t-il : « Je ne sais pas ce qui m’attend là-bas, même si j’en ai une petite idée ».

Ancien directeur du trésor et de la comptabilité publique, ancien directeur national du budget, Bacari Koné a été ministre de l’Economie et des Finances sous le président Alpha Omar Konaré. Il a été le second coordonnateur du PDSF, mais, véritablement, celui qui lui a imprimé ses lettres de noblesse.

La cérémonie a regroupé tous les acteurs du monde de l’économie et des finances de la capitale. Alexis Kalambry

Samba Diallo au PDSF

Le PDSF, comme son nom l’indique, est un programme conjoint gouvernement malien/institutions de Bretton Woods qui a pour ambition d’aider les structures économiques et financières à mieux se former, maîtriser leur environnement juridique et institutionnel et pouvoir se diversifier, entre autres.

C’est désormais Samba Diallo qui a la lourde mission de continuer cette mission qui comporte bien des gageures, car, il y a des sociétés à redresser, à assainir ou à vendre. Ancien directeur national des douanes du Mali, M. Diallo part avec les pronostics favorables de ses futurs collaborateurs tout au moins. En effet, après les douanes, il a fait un passage au ministère des Finances, et d’après ses proches, il a « la taille de l’emploi ».
A. K.

15 janv 07