Partager

A un mois du début de la CAN 2013 en Afrique du Sud, les Aigles du Mali seront sur le pont pour faire mieux que la médaille de bronze arrachée au Gabon et en Guinée Equatoriale. L’équipe est attendue à ce rendez-vous continental. Pour ouvrir une fenêtre sur les Aigles, nous avons rencontré le sélectionneur national, Patrice Carteron.

Parlez-nous un peu de ce voyage que vous avez effectué en Afrique du Sud plus particulièrement à Port Elizabeth ?

Cette ville présente une météo très particulière. Elle est située au bord de la mer avec beaucoup de vent et de pluies prévues en janvier, donc en pleine compétitions. C’est pour ces aspects climatiques que nous voulons aller le plus tôt possible à Port Elizabeth. Il y aura un regroupement de 5 jours à Bamako du 5 au 10 janvier ponctué d’un match amical.

L’adversaire sera à déterminer. Le choix pourra se porter sur une sélection composée de joueurs locaux. Notre souhait est de partager avec nos supporters cette préparation et de faire en sorte que certains entraînements soient ouverts au public. L’objectif étant pour nous d’être sur place 10 jours avant la compétition c’est-à-dire aux alentours du 10 janvier à Port Elizabeth. L’ensemble des conditions là-bas sont réunies : notre hôtel est très agréable, il est au bord de la mer, il y a également une grande plaine devant l’hôtel où on peut courir pour le travail physique. Un stade d’entraînement de qualité est mis à notre disposition.

Vous savez, le Stade de Port Elizabeth est l’un des joyaux en Afrique du Sud déjà abritant la Coupe du monde 2010. Je pense l’idéal pour nous c’est vraiment de nous préparer dans les meilleures conditions possibles. Je remercie le président, le vice-président et le Ministre des Sports pour les efforts consentis à mettre les Aigles dans les conditions idoines de préparation.

La journée-FIFA consacrée aux matches amicaux n’a pas été mise à profit par le Mali. Alors que tous les pays qualifiés particulièrement les adversaires du Mali ont livré des matches amicaux. Quelle explication donnez-vous à cela ?

L’aspect principal est dû aux conditions économiques du moment par rapport à la situation du pays. Pour être sincère avec vous, on a négocié avec certaines grosses nations européennes mais celles-ci ont posé des conditions financières extravagantes. Voilà pourquoi les Aigles n’ont pas disputé de match amical à la date FIFA indiquée.

Baba Cissouma

Match du 7 Décembre 2012