Partager

Les brèves : Affrontement entre l’armée malienne et le Mnla à Ménaka
6 rebelles tués, des caisses de munitions récupérées

Vendredi dernier, un accrochage a eu lieu à Analakam, à 100 Km de Ménaka, entre une patrouille mixte (MINUSMA – Serval – FAMA) et le Mnla. Au moment de l’attaque, les forces étrangères se sont retirées sans agir. Les nôtres, c’est-à-dire les FAMA, ont fait face aux ennemis. Bilan: 6 morts côté rebelles, une Toyota et 2 motos Sanily récupérées. Ce n’est pas tout, plusieurs caisses de munitions et des moyens de communication Thuraya et Motorola ont été saisis par nos forces. Du côté de l’armée malienne, on déplore un seul blessé. Vive l’armée malienne, pour que soit anéanti à jamais le Mnla.


Pas de statut d’ancien Chef d’Etat pour Sanogo

Contrairement à certaines informations distillées ça et là, le général putschiste Amadou Aya Sanogo, qui se cherche, n’a obtenu ni de la Présidence de la République, ni du Gouvernement, un statut d’ancien Chef d’Etat, à fortiori les privilèges liés à ce statut. C’est la Cellule de communication de la Présidence de la République qui nous a confié cette information. Il ne peut en être autrement, parce que, quelle que soit la générosité d’IBK, Sanogo ne peut être au-dessus de la loi.

Et c’est bien la loi qui détermine celui qui doit bénéficier des privilèges d’un Chef d’Etat. Une décision du Secrétaire général de la Présidence n’est pas au-dessus de la loi. Encore qu’à ce niveau rien n’ait été signé au profit du général Sanogo, qui, tôt ou tard, répondra de ses actes devant la justice.
Sécurité d’Etat: l’ancien Aide de camp d’ATT, Abidine Guindo, libéré
Incarcéré depuis plusieurs mois à la Sécurité d’Etat, pour sa prétendue participation au contre-putsch du 30 avril 2012, l’ancien Aide de camp d’ATT, Abidine Guindo, n’a jamais été présenté à un juge pour être inculpé ou libéré.

Il séjournait donc illégalement à la Sécurité d’Etat, contrôlée alors, non pas par le Pr Dioncounda Traoré, mais par le Capitaine Amadou Aya Sanogo, à travers son ami Sidi Alassane Touré, l’ex Directeur. Le changement de responsable intervenu il y a deux semaines a permis de changer la donne et de faire respecter la loi. C’est dans ce cadre que cet ex proche d’ATT a été élargi en fin d’après-midi du vendredi 8 novembre.

Rassemblées par Chahana Takiou

Le 22 Septembre 2013