Partager

Présidentielle 2007 : SADI désignera son candidat le 24 février à Ségou

A quatre mois de l’élection présidentielle, les éventuels candidats commencent à se montrer. Après le RPM et la CDS qui ont déjà leur candidat, le parti du Dr Oumar Mariko, Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance (SADI) a décidé de désigner le sien à la présidentielle de 2007 lors d’une grande réunion qu’il organisera les 23 et 24 février prochain dans la capitale des Balanzans.

«Qu’est-ce qu’un parti politique peut avoir comme objectif si ce n’est pas la quête du pouvoir. Pour cela, il faut aller à l’élection présidentielle. Alors SADI ira à l’élection présidentielle. Nous sommes conscients des difficultés économiques aux quelles le parti fait face à l’heure actuelle. Qu’à cela ne tienne nous allons faire tout pour présenter un candidat. L’instance dirigeante du parti désignera son candidat le 24 février 2007 à Ségou » a déclaré Dr Oumar Mariko, président de SADI lors d’un point de presse qu’il a animé le samedi 6 janvier au Centre international des conférences de Bamako.

Au delà de cette déclaration, le conférencier a fait le point de l’état d’évolution de son parti depuis sa création le 14 février 2002 jusqu’à nos jours. Selon lui, SADI a toujours travaillé dans le sens de se forger une base sociale solide. Il n’est jamais resté en marge du champ de l’honneur. « Pour donner une identité à notre parti, nous savons décidés de constituer un front de gauche sur l’échiquier politique malien » a-t-il affirmé.
S’agissant de la popularité de SADI, Oumar Mariko, a affirmé qu’elle est en constante progression. A en croire l’orateur, le parti ne comptait que 50 militants à ses débuts. Aujourd’hui, il compte plus de 20 000 militants disposant tous de leur carte. Et environ plus de 2 000 comités sont installés à travers le Mali.

Au cours des échanges, Dr Mariko a révélé la volonté du SADI de créer une plate-forme d’alliance avec les partis qui partagent son point de vue sur la gestion des problèmes de la société. Ceux-ci sont, entre autres, la défense des droits des paysans, des miniers, l’instauration de l’égalité entre les hommes et les femmes et la gratuité des soins.

Au finish, le conférencier a soutenu que la corruption va galopant au Mali. Et à ce rythme, « la transparence ne sera pas au rendez-vous de l’élection présidentielle de 2007 » a-t-il martelé. | Abdoul Karim KONE


Congrès de l’UDD : Me Barry reconduit

Le 4éme congrès de l’Union pour la Démocratie et le Dévéloppement (UDD), tenu le week-end dernier a reconduit le président sortant, Me Hassane Barry, et réaffirmé son soutien au président de la République Amadou Toumani Touré. Du coup, le parti de la colombe blanche ne présentera pas de candidat à la présidentielle du 29 avril prochain. Son candidat, c’est bien ATT. e quatrième congrès de l’UDD a pris fin le dimanche 7 janvier, au Centre International de Conférences de Bamako. En présence des partis amis notamment l’URD, le RAMAT, le RDP, l’UMP, l’US-RDA et le RND.

Dans son discours aux congressistes, le président Barry a rappelé les actions entreprises par la direction du parti. Il s’agit des visites sur le terrain, soit 41 missions en direction de Koutiala, Koro, Bandiagara, Bankass, Douentza, Tominian, San, Bla, Sikasso, Bougouni, Yorosso, Ségou, Niono, Diéma, Bafoulabé …
« Ces contacts sur le terrain de la réalité ont permis au parti de réaliser un score satisfaisant, se plaçant en tête des partis ne comptant que sur les moyens et l’engagement intrinsèques des militants et de leur direction. Il me plait de vous annoncer que notre parti a recueilli 340 conseillers municipaux sur ses propres listes. Le parti, c’est aussi 29 maires dont une femme élue à Madougou dans le cercle de Koro, le parti, c’est enfin 3 conseillers nationaux provenant des cercles de Koutiala, Koro et de la commune II dans le District de Bamako » a déclaré Me Barry.

L’orateur a ensuite dénoncé le nomadisme politique qui touche la plupart des formations politiques, « infiltrées parfois par des hommes et des femmes sans aucune conviction, sans moralité aucune. La seule chose qui compte à leurs yeux c’est la course vers leur mieux-être personnel. Aussi naviguent t-il de parti en parti, empruntant des chemins qu’ils considèrent comme des raccourcis« .

L’ancien ministre en charge des relations avec les institutions de la République a attiré l’attention de son auditoire que dans quatre mois, il y aura le scrutin présidentiel et que le gouvernement prendra et publiera, dans les prochains jours, le décret portant convocation du collège électoral.

C’est pourquoi, à préciser les engagements du parti et la conduite à tenir au cours de cette élection.
En effet, l’UDD a, depuis septembre 2005, décidé de soutenir la candidature du président ATT à l’élection présidentielle d’avril 2007. En fait, l’UDD n’a fait qu’entériner une décision prise en août 2005 par l’ARD que Me Barry préside.

Ce dernier justifie ce choix par le « bilan éloquent de l’homme qu’à un calcul politicien« . | Chahana TAKIOU

09 janv 07