Partager

Le parti pour le développement économique et la solidarité (PDES), qui se réclame du président de la République, Amadou Toumani Touré, crée il y a un mois, a reçu lundi la visite de la Convergence pour le développement au Mali (Codem) dirigé par l’honorable Housseyni Guido. Si les dessous de cette rencontre n’ont pas été révélés, il est sûr qu’elle a été une occasion pour les deux formations d’évoquer la situation économique sociale et politique du pays particulièrement sur les grands sujets de l’heure, mais surtout de parler aussi de leurs futures relations politiques.

La Codem, comme le PDES des partis très ambitieux. Ils ne cachent pas leur volonté de remporter l’élection présidentielle en 2012. Ainsi, la Codem est en train de travailler d’arrache-pied en procédant à l’implantation de ses sections et sous sections à travers tout le pays. Par ailleurs, il mène des opérations de charme à l’extérieur du pays. Il ne serait pas surprenant de voir en 2012 la Codem et le PDES cheminer ensemble pour une conquête du pouvoir. Houseyni Guido, son président avait indiqué lors de la mise en place de la section du parti à Bandiagara que son parti avait la même vision que le PDES. Cette dernière formation qui est à la recherche de partenaires politiques fiables pour « perpétuer l’œuvre et la vision d’ATT » ne refusera point cette main tendue de la Codem.

Denis Koné

25 aout 2010