Partager

Le parti présidentiel, PDES, créé pour veiller sur les acquis de l’ère ATT, a pris comme présidents d’honneur des hommes qui peuvent être difficilement des références en termes de probité et d’intégrité.
Ce choix témoigne certainement de la notion d’honneur qu’on a dans ce parti. Une connexion dangereuse d’agents de l’État et la partie la plus corrompue du milieu des affaires au Mali. On a vu des moyens de l’État déployés sans gêne pour transporter les « militants ». Le président ATT se reconnaît-il dans ce parti ?

29 Juillet 2010.