Partager

L’Allemagne fête aujourd’hui le 16e anniversaire de sa réunification. Comme il est de coutume, depuis quelques années, l’ambassadeur allemand au Mali a profité de l’occasion pour rencontrer la presse et faire un bilan exhaustif de la coopération entre les deux pays. A la lumière des résultats exposés, cette coopération est très féconde dans le développement, notamment dans la lutte contre la pauvreté.

« Aujourd’hui, une participation financière à hauteur de 656 millions de F CFA pour la reconstruction de l’auditoire de l’école franco-malienne de maintien de la paix à Bamako est en vue » ! Cette annonce de l’ambassadeur de la République d’Allemagne au Mali, Dr. Reinhard Schwarzer, n’est que la traduction du dynamisme du partenariat entre nos deux pays.

Une coopération féconde qui date des premières heures de l’indépendance du Mali puisque l’Allemagne a été le premier Etat à reconnaître notre accession à la souveraineté nationale et internationale. Le bilan présenté hier par l’ambassadeur et les responsables de projets ou services de coopération allemands est à la hauteur de cette vieille amitié entre les deux peuples.

« Dans sa croisade contre le sous-développement, la pauvreté, la misère et sur les grands chantiers nés aux lendemains de l’indépendance, l’Allemagne a toujours été aux cotés du Mali », a rappelé Dr. Schwarzer.

Les chiffres l’attestent. En dehors de la contribution allemande aux institutions financières internationales (Banque Mondiale, FMI, Fed…), son soutien au Mali s’est élevé cette année à 16, 5 milliards de F CFA. Et sur trois ans, les Allemands ont soutenu notre pays avec près 45 milliards de F CFA. Un appui qui s’est manifesté dans des domaines stratégiques de développement comme, entre autres, l’agriculture et la gestion des ressources naturelles, la décentralisation, l’accès à l’eau potable et l’assainissement.

Dans ce dernier domaine, une personne sur deux a aujourd’hui accès à l’eau potable. Et la coopération allemande a beaucoup contribué à l’atteinte de ce résultat. Ainsi, pour résoudre durablement les graves problèmes d’approvisionnement en eau potable pour les centres ruraux et semi-urbains, dont les populations se situent entre 2 000 et 10 000 habitants, l’Allemagne a investi 15,7 milliards de F CFA dans 5 des 7 cercles de Kayes.

Cette intervention de la coopération financière allemande (KFW) se situe dans le cadre du Programme national de mobilisation des ressources en eau (PNMRE). Et elle est aujourd’hui une référence pour d’autres partenaires du Mali comme l’Union Européenne, les coopérations danoises et françaises dans les interventions dans le secteur de l’eau.

Sur le plan du renforcement de la sécurité alimentaire, l’Allemagne soutien aussi la politique nationale de développement de la production agricole. Depuis 1988, la KFW est engagée dans la restructuration de l’Office du Niger et la réhabilitation du barrage de Markala (achevée en 1998). Ainsi, la réhabilitation du périmètre rizicole de N’Debougou (11 500 hectares) a été réalisée par la KFW. Les deux premières tranches de financement avaient permis d’aménager 5 450 hectares. La 3e tranche est présentement en cours d’exécution.

A ces réalisations, l’Allemagne facilite, depuis plusieurs années, l’accès au financement de petits projets à travers des contacts directs et des décisions concrètes à court terme. Cette année, environ 60 milliards de F CFA ont été investis dans ce cadre contre près de 52,5 milliards de F CFA en 2005. Des actions concrètes ont ainsi été entreprises par des services allemands de coopération comme Agro action allemande, le DED, la GTZ, les Fondations Friedrich Ebert et Konrad Adenaueur… dans la gestion du foncier, la création d’activités génératrices de revenus pour les femmes et les jeunes, la santé, le désenclavement, la décentralisation, la formation professionnelle et l’emploi, la culture et l’artisanat…

L’ambassadeur, Dr. Reinhard Schwarzer, a également rappelé que le Fonds de l’Union Européenne est financé à hauteur de 23 % par le contribuable allemand. Ce qui fait de l’Allemagne le plus grand contributeur à ce niveau. « Dans l’avenir, le Mali restera aussi un pays cible de notre coopération bilatérale qui se distingue par un vrai esprit de partenariat et une approche de terrain dans les secteurs clefs de développement », a assuré Dr. Reinhard Schwarzer.

Comme on le constate, le partenariat Mali/Allemagne est très fécond et efficace contre les entraves au développement comme la pauvreté. Une efficacité que tout le monde peut désormais constater en visitant le site Internet (www.bamako.diplo.de) dont l’ambassade vient de se doter.

Moussa Bolly

03 octobre 2006.