Partager

Cet établissement, de classe internationale, comprendra 124 chambres, un restaurant de 50 places, un bar de 30 places, une salle pour les réunions, une piscine, un parking au sol de 50 places.

Cet hôtel Ibis verra bientôt le jour à l’ACI 2000. grâce au partenariat entre le groupe Tomota et Accor Afrique. La pose de la première pose de cet établissement s’est déroulée, le lundi 8 mai, en présence du ministre de l’Artisanat et du Tourisme, N’Diaye Ba accompagné pour la circonstance, de plusieurs autres ministres.

La construction de cet hôtel coûtera la bagatelle de près de 4 milliards de FCFA dont une participation de 39,9% du groupe Accor Afrique et 60,1% pour le groupe Tomota. Il sera construit sur une superficie de 7000 m2. Le PDG du groupe Tomota, Aliou Tomota, estime que le futur complexe hôtelier est promis à un bel avenir.

Et avec cet hôtel de catégorie deux étoiles, son partenaire Accor enrichit son offre hôtelière à Bamako puisque le Groupe y gère déjà le Sofitel L’Amitié. Tout comme cet hôtel, l’Ibis Bamako sera, sans nul doute, un hôtel « talent » représentant la culture locale, à savoir les décors et les aménagements faisant appel à l’art contemporain, à la musique d’ambiance, aux expositions d’œuvres.

« Le Mali est une terre d’accueil. Les Maliens ont le sens de l’hospitalité et c’est pour cela que les touristes viennent nombreux chez nous. La sécurité et la paix, le respect de la démocratie et des principes de bonne gouvernance, dans lesquels nous vivons ainsi que l’engagement personnel du président de la République dans le domaine des réformes économiques, font de notre pays un lieu de rencontres prestigieuses dont nous sommes fiers : CEN-SAD, Sommet Afrique-France, Ohada etc. Les séminaires, fora et réunions diverses, les passages d’hommes d’affaires y sont fréquents« . C’est pour toutes ces raisons que Aliou Tomota justifie le choix de son projet.

Le ministre N’Diaye Ba a déclaré que la pose de la première pierre de cet hôtel marque le départ d’une nouvelle ère dans l’exploitation hôtelière au Mali.

L’intervention du groupe Accor au Mali atteste, tout simplement, soutient N’Diaye Ba, de la qualité des opérateurs maliens. Elle témoigne aussi de la bonne perception du produit touristique malien par des investisseurs étrangers pour réaliser les infrastructures nécessaires à l’amélioration de la qualité des prestations en vue d’accroître la fréquentation de la destination et les recettes générées par le secteur.

Aux dires de N’Diaye Ba, ce projet va se poursuivre par un autre à Mopti ainsi que la réalisation d’une école hôtelière qui va mettre à la disposition du secteur des ressources humaines qualifiées.

En tout cas, ce projet permettra au département de l’Artisanat et Tourisme de conforter ses actions de promotion pour améliorer davantage la perception de l’image du Mali sur les marchés émetteurs de touristes.

Le Directeur général de Accor Afrique, Philippe Colleu, s’est dit pour sa part très fier de collaborer avec le PDG du groupe Tomota pour son sérieux.

La réalisation de cette infrastructure hôtelière créera un impact social dans la mesure où elle offrira la première année 82 emplois directs. L’hôtel sera fin prêt en 2007.

Alou B HAIDARA

10 mai 2006.