Partager

C’est un Premier ministre fragilisé par l’échec annoncé de son Initiative Riz qui a rencontré ses alliés de l’ADP vendredi dernier à la Primature.

Ses alliés, ou devrions-nous dire ses anciens alliés, tant l’implication de cette ADP s’est faite désirée, ont conféré avec un Premier ministre aux abois dans la plupart des compartiments de sa gestion.

Fatigué d’un appel du pied auquel personne ne semble faire attention, Modibo Sidibé est donc descendu dans la fosse aux lions pour s’enquérir de l’état des gladiateurs dans l’arène. Des gladiateurs dont le moins qu’on puisse dire c’est qu’il pêchent plus par refus de combattre que par faiblesse.

Donc plus qu’un caillou dans sa chaussure, Modibo Sidibé a les falaises de Bandiagara dans ses sabots.

Falaises qui ont pour nom le refus des bailleurs de fonds de composer avec un membre de son gouvernement donc avec lui ; cette ambiguïté désormais installée de savoir si la commission Daba va sauter le verrou du mandat présidentiel, la tension persistante de trésorerie que traverse le pays, et surtout ce Nord dont chaque jour le terrain renvoie l’image d’une gestion chaotique d’une crise pourtant majeure.

Puisque la montagne ne viendra pas à Modibo, Modibo ira donc à la montagne sauf que dans le cas d’espèce il s’agit du Mont Everest à escalader.


S.El Moctar Kounta

22 Juillet 2008