Partager

L’Afrique du Sud tournait au ralenti mercredi en raison d’une grève générale, très suivie dans le secteur minier et des transports notamment, qui vise à pousser le gouvernement à agir contre la flambée des prix du carburant, de l’électricité et des aliments. « Il n’y a pas de transport public, les mines sont fermées, l’industrie textile répond très bien« , a assuré le porte-parole du syndicat Cosatu. Des milliers de personnes commençaient à se rassembler en milieu de journée à Pretoria, au Cap, Durban, Polokwane, Port-Elisabeth pour manifester contre la hausse du coût de la vie. La Chambre des mines a confirmé que la production minière serait « largement affectée » par ce mouvement. Le 3ème producteur mondial d’or AngloGold Ashanti a dû stopper toutes ses opérations tandis que le 1er producteur du pays, Gold Fields, a enregistré entre 60 et 93% de grévistes.