Partager

C’est en grande pompe que l’Alliance pour la Paix et la Solidarité au Mali (APS) a lancé ses activités la semaine dernière au CICB. Portée sur les fonts baptismaux par l’entrepreneur et équipementier sportif Malamine Koné, l’association se propose de jouer sa partition dans la réconciliation des cœurs et des esprits entre Maliens.

Pour cela, elle envisage de tenir prochainement à Gao un Forum de paix et de réconciliation. L’information a été donnée à la faveur de ce lancement des activités par son Président, Madiba Kéïta. Association apolitique, l’APS a pour objectifs, entre autres, de soutenir, d’appuyer et de pérenniser les actions humanitaires, sociales, culturelles et économiques de Malamine Koné dans les pays du tiers monde en général et au Mali en particulier.
L’APS ambitionne aussi d’œuvrer à la consolidation d’une société de paix et de justice sociale, de promouvoir la culture et l’accompagnement des artistes, de promouvoir l’entreprenariat, de promouvoir et de renforcer l’union et la solidarité entre les Maliens, de promouvoir et de défendre les droits de l’homme conformément à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, de contribuer à la Promotion des Droits de la Femme, de l’Enfant et de la Famille et de renforcer le dialogue et toutes les initiatives en faveur de la réconciliation entre toutes les communautés du Mali.

Outre ce forum, l’APS a à son agenda, l’organisation d’un grand concert de solidarité à Kayes. Pour le Président Madiba Kéïta, ce concert sera l’occasion de rendre hommage à tous les Maliens qui vivent à l’extérieur de notre pays et qui contribuent pleinement au développement socioéconomique du Mali. De sa création, en 2011, à nos jours, l’APS a mené plusieurs activités. Parme celles-ci, on peut citer l’opération « Les Cantines du Cœur », pendant le mois du Ramadan, qui a consisté en la distribution de repas à plus de 7 000 personnes dans le besoin. Le jour de la fête de Tabaski, l’APS a offert des bœufs aux plus démunis dans les six communes du District de Bamako. Elle a aussi offert des kits scolaires à 300 élèves défavorisés.

Yaya Samaké

22 Septembre du 24 Octobre 2013