Partager

Bamako a abrité, du 23 au 26 juillet 2010, la 6ème édition du Colloque international des Musulmans de l’espace francophone. Le colloque dont le thème était « l’Islam et les défis actuels » a pris fin le 26 juillet 2010, au cours d’une cérémonie présidée par le Général Kafougouna Koné, ministre de l’administration territoriale et des collectivités locales.

Placée sous le thème « L’islam et les défis actuels », la 6ème édition du CIMEF a enregistré la participation de 180 délégués dont 60 nationaux et 120 en provenance de l’Europe, de l’Amérique du nord, de l’Asie et de l’Afrique. Pour sa première édition en terre malienne, le Colloque s’est félicité du climat de sérénité et de la convivialité qui a prévalu tout au long de ses travaux et a formulé un certain nombre de recommandations.

Au titre de la problématique de la paix et de la sécurité, le Colloque a souhaité une forte implication des leaders religieux dans la sensibilisation et la formation des populations aux enjeux de la paix et de la sécurité aux plans individuel, familial, social, national et international et a demandé la satisfaction des besoins fondamentaux des populations par les pouvoirs publics.

En ce qui concerne la dignité humaine, il a été suggéré de développer des plates-formes régionales de plaidoyer/lobbying auprès des organismes régionaux d’intégration. Par rapport à l’organisation du CIMEF, le Colloque a souhaité une réflexion sur la définition du statut juridique du CIMEF et de ses mécanismes de financement durable.

Au titre de l’éthique et des finances islamiques, les participants au Colloque de Bamako ont demandé le développement par les communautés musulmanes de systèmes de financements basés sur l’éthique islamique. Le colloque de Bamako a aussi réfléchi sur la vulnérabilité au changement climatique.

Et il a recommandé l’implantation dans l’un des pays de la bande sahélo-saharienne d’un projet intégré d’étude et de recherche sur le changement climatique et ses impacts. Le colloque a décidé que le CIMEF 2010 aura lieu au Sénégal. Mieux un Comité scientifique permanent de six membres a été mis en place. Il est présidé par notre compatriote Dr Mamadou Diamouténé.

Assane Koné

28 Juillet 2010.