Partager

Ce jeudi 15 juillet 2021, les passagers d’une sotrama (transport en commun) circulant entre le Raille da et Hamdallaye, se sont faits bernés. Un prétendu apprenti sotrama a pris la fuite après avoir encaissé leurs frais de transport.

A Bamako, les sotrama sont les transports en communs les plus utilisés. Le prix du trajet qui varie entre 150 F et 250 F est connu par tous les passagers. Et bien évidemment les frais de transports sont encaissés avant l’arrivée à destination. Généralement c’est à mi-chemin du trajet que l’apprenti sotrama, désigné pour assurer ce rôle, encaisse à tour de rôle. Les passagers de cette sotrama en trajet du Railda vers Hamdallaye, ne se sont donc pas posé de questions lorsque l’apprenti sotrama de cette dernière leur a demandé de payer leurs frais de transport. Naturellement, chacun a mis la main à la poche pour payer ses 150 francs. Sauf qu’ils ne verront plus jamais l’apprenti en question…

« Juste après avoir encaissé nos 150 F, l’apprenti sotrama est descendu sans que nous ne soupçonnions quoi que ce soit. Car on pensait tous qu’il partait chercher d’autres clients. Sauf que le conducteur ne l’a pas attendu. Il a continué son trajet malgré que certains passagers répétaient « l’apprenti n’est pas remonté ! ». Ce n’est qu’une dizaine de minutes plus tard, lorsque le premier passager a signalé qu’il était arrivé à destination que la duperie a été démasquée » raconte Maimouna Togola, une passager dudit sotrama avant de continuer « le conducteur a demandé à ce que le passager sortant lui paie ses frais de transport. Choqué, ce dernier lui a répondu qu’il l’avait déjà payé à l’apprenti. C’est là que le chauffeur nous a sorti qu’il n’avait pas d’apprenti ! Donc, tous allaient devoir payer une fois de plus. »

Duperie ou complot, c’est la question que les passagers de cette sotrama se sont posés. Après plusieurs minutes de disputes entre passagers et chauffeur, c’est un jeune de bonne volonté qui s’est proposé pour payer les frais de tout le monde. En attendant, le prétendu apprenti n’a toujours pas été identifié.

Soumba Diabaté

@Afribone