Partager

Le lundi 26 Mai 2008, à l’Hôtel Nord-Sud, le ministre des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique a procédé à l’ouverture de la réunion des Chargés d’activités de la convention en ingénierie de développement de programmes de formation en partenariat régional des pays de l’Afrique de l’Ouest,

en présence du représentant du Chef de l’Etat au Conseil permanent de la Francophonie, du représentant de l’Organisation Internationale de la Francophonie (O.I.F.), du Directeur National de l’Enseignement Technique et Professionnel…

Le Partenariat Inter-Etats des pays de l’Afrique de l’Ouest (P.I.E.A.O.), qui regroupe dix pays, est né des conclusions des assises francophones tenues à Bamako en 1998. Ainsi, depuis dix ans, le P.I.E.A.O. s’emploi à mettre en oeuvre et consolider,

à l’échelle régionale, des pratiques de concertations et d’échanges entre les systèmes de formation, définir et appliquer des stratégies de développement de la Formation Professionnelle et Technique (FPT).

Aussi, la signature à Dakar (Sénégal), en Juin 2005, de la Convention Régionale de coopération entre les Etats francophones d’Afrique de l’Ouest est un résultat plus que significatif. En effet, la convention spécifique de coopération en ingénierie pédagogique, élaborée et validée à Conakry du 11 au 14 Décembre 2006 par les représentants des Etats parties à la convention générale de

Dakar et signée à ce jour par la plupart des pays partenaires, fait avancer le P.I.E.A.O. dans la phase pratique de sa raison d’être, parcequ’elle permet de renforcer les échanges et la collaboration entre ces pays et déboucher sur une harmonisation des outils, approches et méthodes en ingénierie de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Plus concrètement, elle découle du souci d’articuler les contenus de formation aux besoins actuels et futurs du marché du travail, afin de faciliter l’insertion professionnelle et la mobilité des diplômés et certifiés, tant au niveau national qu’au niveau régional.

Elle vise à mettre en place, sur la base d’une méthodoligie commune, une démarche concertée et une présentation harmonisée d’un guide méthodologique de la mise en oeuvre de l’Approche Par Compétence (APC), de référentiels d’activités professionnelles, de référentiels de compétences et de référentiels de certification.

Cette démarche harmonisée sera développée en partenariat régional pour des métiers prioritaires et porteurs d’emploi et pour de nouveaux métiers novateurs ou émergents.

Aussi, le ministre des Enseignements Sécondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Pr Amadou Touré, dira que la récente signature, par son pays, de la Convention Spécifique de Coopération (CSC), est le signe de notre engagement à assurer le rôle important que l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) attend du Mali,

au moment où l’employabilité des jeunes, la création et la diversification des filières adaptés au marché du travail constituent des stratégies de politique”, a ajouté le ministre.

Cette rencontre de Bamako, dont l’objectif est de finaliser le partenariat en référence aux propositions faites lors de la réunion de Conakry en Novembre 2006, de rédiger et valider le document CSC, devra faire le point sur l’engagement des partenaires,

valider les guides méthodologiques d’élaboration des référentiels, les méthodologies de travail en partenariat, et fixer le calendrier des diverses actions à mettre en oeuvre pour la période 2008-2009.


Moussa TOURE

28 Mai 2008