Partager

Le président tchadien Idriss Déby Itno a procédé à l’ouverture officielle d’un nouveau champ pétrolier à Badila, dans la région du Logone oriental, dans le sud du Tchad. « Ce pétrole va nous amener beaucoup des revenus, il va booster notre économie et nous aider à lutter contre la pauvreté », a déclaré dimanche le président Déby. En 2012 la société canadienne Griffiths Energy et la Société des hydrocarbures du Tchad (SHT) avaient signé une convention pour l’exploitation et le partage de production du champ de Badila. Le président Déby a toutefois rappelé que « nous ne sommes pas encore un pays pétrolier, le jour où nous arriverons à pomper 500.000 barils par jour nous serons un pays pétrolier ». « En attendant, nous devons renforcer nos capacités dans le domaine de l’agriculture et l’élevage qui constituent les deux mamelles de notre économie. Il ne faut pas trop rêver », a poursuivi le président Déby. De source officielle en 2011, le pays, qui exploite le pétrole depuis 2003, produit en moyenne 120.000 barils par jour. Les revenus pétroliers lui ont permis de moderniser son armée, de se doter d’un meilleur réseau routier et de construire de nombreux bâtiment publics. Mais certains membres de la société civile demandent au régime d’employer davantage cette manne pour l’amélioration des conditions de vie des Tchadiens. AFP.