Partager

Le 30e sommet de la Communauté de développement d’Afrique australe s’est ouvert lundi à Windhoek pour discuter de la situation au Zimbabwe ainsi qu’à Madagascar et avancer sur l’intégration économique de la région. « Nos délibérations ces deux prochains jours vont permettre de se rapprocher de notre but commun: l’intégration politique et socio-économique et le développement de notre région », a déclaré le président namibien Hifikepunye Pohamba, nouveau président en exercice de la SADC, devant les 14 chefs de l’Etat et de gouvernement de l’organisation. « Durant ce 30e anniversaire de la SADC, nous pouvons être satisfaits des progrès remarquables qui ont été réalisés (…) mais il reste encore à faire », a-t-il poursuivi, citant « la réduction de la pauvreté, la création d’emplois, la sécurité alimentaire » et la lutte contre le sida. Le président sortant de la SADC, le Congolais Joseph Kabila, a également salué « 30 ans de succès politique » avec notamment le rôle du bloc régional dans la résolution des conflits en Angola, au Mozambique et en République démocratique du Congo (RDC). Ce sommet se penchera aussi sur le Zimbabwe et Madagascar, thèmes du précédent sommet extraordinaire à Kinshasa en 2009. AFP