Partager

Les bureaux de vote ont ouvert vendredi à 07h00 (05h00 GMT) au Swaziland, où quelque 350.000 électeurs sont appelés à élire 55 députés lors de ce scrutin fortement contestée par l’opposition dans cette dernière monarchie absolue d’Afrique. « Nos 342 bureaux de vote sont ouverts et nous nous attendons à un bon taux de participation », a indiqué le vice-président de la commission électorale M. Fakudze. Pour la première fois, des observateurs étrangers ont été autorisés à surveiller ces élections qualifiées de « parodie de démocratie » par l’opposition qui dénonce l’omnipotence et le train de vie extravagant du roi dont les deux tiers des sujets vivent sous le seuil de pauvreté. Syndicats et partis politiques interdits, qui ont à plusieurs reprises manifesté pour des élections multipartites, ont tenté de bloquer la veille les postes frontières entre le Swaziland et l’Afrique du Sud mais la police a brièvement arrêté des leaders et empêché les manifestants d’accéder à la frontière. Les élections législatives ont lieu tous les cinq ans. Les candidats se présentent à titre individuel.