Partager

La 1ère session ordinaire de la Cour d’Assises siégeant à Bamako s’ouvre ce matin 12 mars 2009 pour se clôturer le 1er avril. Au rôle de cette première session au titre de l’année 2009, il y a une soixantaine de dossiers mettant en cause une centaine de personnes dont 20 femmes.

Les infractions

Les infractions vont de l’atteinte aux personnes en passant par les atteintes aux moeurs, aux biens publics jusqu’au trafic international de drogue.

Assassinat, coups mortels, meurtres, coups et blessures volontaires, infanticides, séquestrations, tortures. Voilà entre autres pratiques attentatoires aux droits de l’homme.

Ces crimes punis par la loi sont de plus en plus fréquents dans notre société. Mais selon l’Avocat général près la Cour d’Appel de Bamako, M. Souleymane Coulibaly, il n’y a pas de croissance exponentielle en ce qui concerne les atteintes aux biens publics. Est-ce cela veut dire que la corruption est en baisse au Mali, ce sont les voleurs qu sont en prison.

La lutte contre la drogue, une volonté politique au mali

Selon certaines autorités, le Mali fait partie des pionniers dans la lutte contre les narcotrafiquants. A longueur de journée, les forces de sécurité ne cessent de traquer les trafiquants de drogue. Le Tribunal de la Commune III s’est singuliarisé dans le jugement des narcotrafiquants.

Durant ces assises, trois affaires de drogue seront jugées, la volonté étant de maintenir le cap en collaboration avec la douane et les agents de sécurité.


Daba Balla KEITA

12 Mars 2009