Partager

ousmane_sy_pour_l_interieur.jpg
Selon l’ancien ministre de la Décentralisation, Ousmane Sy, la solution pour faire face aux risques d’une explosion communautaire et ses conséquences pour l’unité et la stabilité du Mali est de refonder l’Etat en responsabilisant les communautés rurales et urbaines.

Le problème d’identité communautaire refait surface depuis quelques années au Mali. Hier, c’étaient les communautés tamasheqs et arabes qui ont pris les armes contre l’Etat centralisé et oppresseur pour eux. Aujourd’hui, c’est la communauté peul qui se sent à tord ou à raison brimer et qui menace de s’armer pour se défendre. Et d’autres communautés risquent de se manifester. Face à cette situation, l’ancien ministre de la Décentralisation, Ousmane Sy est sortie de son silence en faisant des propositions pour empêcher l’effritement définitive de l’unité nationale déjà marginalisée.
Dans cette déclaration, il incite les autorités à mettre en place un projet national de refondation de l’Etat qui fera confiance et qui responsabilisera les communautés rurales et urbaines au risque de voir d’autres les mobiliser pour leurs propres projets. Pour ce faire, il propose l’ouverture rapide d’un débat public sur la reconnaissance et la réhabilitation de la question communautaire dans notre acte fondamental lors de la prochaine révision constitutionnelle.
A cela s’ajoute la normalisation du choix et l’investiture des leaders locaux selon les traditions et les us et coutumes de chaque communauté de notre pays ainsi que la responsabilisation des leaders communautaires dans le déploiement de l’action publique sur leur territoire en leur accordant un espace d’initiative et des moyens facilitant l’exercice.
Lire la déclaration en intégralité

Sory I. Konaté
16 Septembre 2016
©AFRIBONE