Partager

Bill aura beau continuer de faire comme si de rien n’était après la décision du tribunal administratif invalidant l’élection du bureau qu’il dirige, la réalité est têtue. La preuve, le parti SADI dont le maire de Koutiala est retenu sur la liste de son bureau et qui avait annoncé, il y a un mois de cela, le retrait de son élu de cette liste, est revenu à la charge, hier, à la faveur d’une conférence de presse pour lever toute équivoque sur sa position envers le dit bureau.

Depuis un certain temps, beaucoup de rumeurs circulent sur notre position à l’égard du bureau de Bill. De ce fait , quand la rumeur persiste, il y a obligation d’expliquer. Notre position est claire et nette. Nous ne sommes pas avec ce bureau. On n’est pas dans cette histoire. Notre maire n’est pas dans ce bureau.

On n’est pas dedans, on ne sera pas dedans  » c’est en substance la déclaration qu’Oumar Oumar, flanqué du maire de Koutiala, Dramane Sountoura, Nouhoum Keita, Secrétaire à la communication du parti et Souleymane Diarra, Président de la coordination du parti à Koutiala, lors d’une conférence de presse, hier lundi, au siège du parti, à Djelibougou, a tenu à faire passer. Une énième déclaration à propos de son accointance avec le bureau controversé dirigé par Boubacar Bah dit Bill, maire de la commune V, dont la raison d’être est double selon Oumar Mariko :  » le parti SADI est en dehors du bureau actuel de l’AMM pour deux raisons, l’une est due au fait que les élections se sont très mal passées et l’autre, d’ordre éthique, réside dans le fait que des maires corrompus ont pris d’assaut cette association. « .

Et pour joindre l’acte à la parole, le secrétaire général a indiqué que son parti va re-déposer la déclaration qu’il avait faite le 4 juillet dernier sur le retrait de son élu de la liste du bureau. Déclaration dénonçant les pratiques peu orthodoxes des maires,  » les fraudes, la corruption et les intrigues  » pour la conquête de la direction des municipalités ainsi que le retrait de son élu de la liste du bureau de Bill.

Pour sa part, le Maire en question, élu à Koutiala, Dramane Sountoura, a indiqué qu’  » en ce qui concerne l’AMM, je ne peux que suivre la décision du parti. C’est pourquoi, j’ai adressé ma lettre de démission du bureau après la déclaration du parti. « . Avant d’ajouter que  » la rumeur qui fait cas de ma démission du parti est infondée. Vu ma position dans le parti, je n’ai nullement l’intention d’aller ailleurs « .

La conférence de presse a été l’occasion pour Mariko de critiquer vivement la création du PDES et d’adresser les condoléances du parti à la Chine et au Pakistan suite aux drames que ces deux pays viennent de subir.

Mamadou Lamine DEMBELE

17 Aout 2010