Partager

Depuis sa sortie à la télévision nationale à la faveur d’un meeting politique du Fdr et au cours duquel il demandait à la junte de quitter le pouvoir et d’aller combattre la rébellion au nord du pays, Hamadoun Traoré, secrétaire général, est dans le collimateur d’Oumar Mariko, président du mouvement populaire du 22 mars (Mp22). Depuis lors,, les deux hommes se livrent un duel à distance. Jusqu’où ira ce l’affrontement entre ces deux hommes qui ne reculent devant rien ? Seul l’avenir nous le dira.

Depuis son apparition à ce meeting des anti-putschistes, le secrétaire général de la Coordination de l’Aeem, Hamadoun Traoré, en poste depuis 2008, fait aujourd’hui face à une fronde. Une fronde menée par quelques élèves et étudiants qui font sortir les élèves du fondamental et du secondaire en Commune I du district et qui exige le départ pur et simple de Hamadoun Traoré pour immixtion dans les questions politiques. Pour l’intéressé que nous avons contacté, c’est le secrétaire général du parti Sadi, Oumar Mariko, qui en est l’instigateur. Juste quelques jours après, c’est la radio Kayira d’Oumar Mariko qui a été attaquée et dont une partie des locaux a même été incendiée. Quel feuilleton!

La série continue…

Le secrétaire général de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM), membre du Front uni pour la Démocratie et la République (FUDR), rassemblant des opposants au coup d’Etat du 22 mars au Mali, a été attaqué par des hommes armés la nuit du dimanche 28 avril 2012. Il est sorti indemne de cette tentative d’attentat perpétrée des hommes armés.

C’est, ainsi que lundi matin, des élèves et étudiants ont organisé une marche à Bamako pour dénoncer la tentative d’ « assassinat » de leur dirigeant syndical, aux cris de « Mariko assassin ». n’eût été l’intervention musclée des agents de l’ordre la radio Kayira serait saccagée. Oumar Mariko, chef du Mouvement populaire du 22 mars (MP22), favorable aux putschistes, a aussitôt dénoncé des « allégations gratuites ».

A quand la fin de cette guéguerre de série inutile que se livre les deux hommes ?

B A

Le Politicien Africain du 04 Mai 2012