Partager

Si le leader des ex-putschistes du 22 mars, Amadou Haya Sanogo, aujourd’hui en détention à l’école de la gendarmerie de Faladié semble être délaissé par ses compagnons d’hier, il continue pourtant d’avoir la visite du leader du parti SADI, Oumar Mariko qui vient d’être réélu député à Kolondièba.

Premier à applaudir le coup d’Etat, l’ancien leader estudiantin des années 90 n’a jamais caché sa sympathie pour Sanogo. Raison pour laquelle, il a organisé plusieurs marches de soutien au coup d’Etat et aux membres de l’ex-CNRDRE.

Son dernier geste de soutien aux ex-putschistes remonte à la semaine dernière, où il s’est rendu au lieu de détention du général Sanogo avec une délégation composée de ses proches du regroupement du MP 22, un mouvement crée au lendemain du coup d’Etat. Sur place, Mariko aurait longuement échangé avec le général Sanogo. De quoi ont-ils parlé ?

K THERA, A B HAIDARA

L’Indépendant du 6 Janvier 2014