Partager

Pour renforcer le dialogue intra et interpartis, les responsables et acteurs politiques, dont des députés membres du groupe parlementaire Alliance pour la Consolidation de la Majorité (ACM) étaient en atelier d’échanges et de formation sur l’organisation et le fonctionnement des partis politiques, les 14 et 15 mai 2010. La rencontre a eu pour cadre la salle de conférence de l’ANPE en présence du président de ce groupe parlementaire, l’honorable Belco Bah.

Cet atelier a enregistré la présence du président, Bocar Moussa Diarra de la toute nouvelle Union Malienne du Rassemblement Démocratique Faso Jigi (UM-RDA Faso Jigi), des députés dont Dicko Fatoumata Dicko du PSP, Baba Haïdara dit Sandy de l’UM-RDA Faso Jigi, Aliou Aya et Ismaël Samaké du MIRIA, Idrissa Ouattara de l’UDD.

Dans son intervention, le président du Groupe parlementaire ACM, Belco Bah, un des deux députés de l’UM RDA Faso Jigi, élu à Niono (précédemment sous les couleurs du défunt BDIA), a indiqué que dès sa création, chacun des 7 partis membres de l’ACM s’est organisé pour couvrir le maximum de terrain du territoire malien pour atteindre ses objectifs politiques.

« Le mode d’organisation et de fonctionnement d’un parti politique doit prendre en compte un certain nombre de paramètres internes et externes auxquels bon nombre de nos partis n’ont pas suffisamment réfléchi à leur création. C’est la non prise en compte de ces paramètres et les incompatibilités entre objectifs et mode d’organisation et de fonctionnement qui empêchent les partis politiques d’assumer correctement leur fonction et d’être plus performants », a-t-il indiqué.

Et l’honorable Belco Bah de déclarer que le présent atelier a pour objectif de permettre aux partis participants d’échanger sur leurs modes d’organisation et de fonctionnement respectifs, afin de s’enrichir de leurs expériences mutuelles et d’améliorer leurs performances.

Le représentant du Directeur exécutif de la fondation Centre Malien pour le Dialogue interpartis et la Démocratie (CMDID), partenaire technique et financier de cet atelier de deux jours, Moumouni Soumano a déclaré que le choix d’appuyer les groupes parlementaires procède de la volonté de cette fondation de contribuer à un renforcement des capacités des partis politiques, mais au-delà, cet appui entre dans un processus de soutien des activités de l’Assemblée nationale du Mali.

« La thématique qui nous réunit aujourd’hui,  »Organisation et fonctionnement des partis politiques est d’une importance indiscutable si l’on veut avoir des partis politiques forts capables de relever les challenges de la construction démocratique », a-t-il déclaré. Avant d’espérer qu’au terme de cet atelier, l’objectif recherché, l’enrichissement des acquis politiques des participants, fera l’objet d’une application dans les activités quotidiennes et pourra contribuer au renforcement de la classe politique et des débats parlementaires.

Bruno D SEGBEDJI

17 Mai 2010.