Partager

Le bureau de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a rencontré mardi les partis politiques et la société civile au Centre islamique d’Hamadallaye pour faire le point d’avancement de ses travaux d’organisation du processus électoral.

Soucieux du bon accomplissement de la mission qu’on lui a confiée, le bureau de la Ceni a tenu une séance d’échange mardi après midi avec les acteurs principaux du processus électoral dans le but de les informer des activités menées ou entreprises et connaître leurs soucis majeurs.

De sa mise en place le 29 octobre à ce jour, la Ceni nouvelle version a commencé à travailler avec l’élaboration d’un règlement intérieur qui définit les missions et la constitution de son bureau.

Elle a élargi ses lignes de courtoisie à l’ensemble des institutions de la République. Compte tenu de son fonctionnement effectif, la commission a aussi estimé un budget prévisionnel et une formation à l’endroit des membres du bureau.

Démembrement à l’intérieur

Le bon déroulement des travaux de la Ceni dépend de son démembrement à l’intérieur du pays. C’est pourquoi le démembrement est au centre de ses perspectives. Selon Fodié Touré, son président, le démembrement de la Commission commencera à partir de lundi prochain.

Pour certains représentants des partis politiques, la Ceni doit chercher à trouver une solution au problème de l’espoir 2002 au lieu de se précipiter aux activités. « Je ne serais pas à la tête de la Ceni s’il y aura de compromis. L’espoir 2002 veut le poste de vice-présidence .Tout le monde veut quelque chose. Réglez vos problèmes. Je ne suis pas là pour ça. Les démembrements concernent tous les partis politiques et la société civile », a répondu le président de la Ceni.

Selon Youssouf Traoré, le vice-président de l’ACC « Toutes les Ceni ont les mêmes problèmes. Les grands problèmes se situent au niveau des cartes d’électeurs et de moyens. Tout cela doit prendre fin. A l’ ACC, on veut que la Ceni ait accès à tous les moyens pour qu’elle soit encore plus indépendante ».

M Touré a répondu que son bureau mettra tout en œuvre pour éviter les erreurs commises dans le passé.

Sidiki Doumbia
(Stagiaire)

09 novembre 2006.