Partager

Les quarts de finales de la 4e édition d’Orange-Streetball ont été marqués par la défaite de l’équipe championne en titre, Missira. Elle a été éliminée par le team d’Attbougou (22-20).

streetbal11.jpg
Hier, le terrain de basketball du Palais de la culture a encore vibré au rythme du basketball, de la danse et de la musique. A l’occasion des quarts de finales de la 4e édition de streetball, le palais a été pris d’assaut par un millier de spectateurs.
Quatre duels étaient à l’affiche. Mais, la rencontre la plus attendue était celle qui opposait le champion en titre, Missira et le team d’Attbougou, une équipe qui a séduit le public lors de la journée inaugurale en battant Medina Coura  (27-24).
Contre toute attente, le team d’Attbougou, conduits par Faradji Arby et Boubacar Diarra, est venu à bout de Missira (22-20).

« On a voulu cette victoire. C’est notre engagement qui a payé. Mais, il faut reconnaître que ca n’a pas été facile. Jusqu’à la dernière seconde, nous étions sous pression », a expliqué Boubacar Diarra.

La rencontre qui opposait le double tenant du titre, Quinzambougou, à Kalabancoura a tourné en la faveur de Quinzambougou. Score final : (24-14). La déception a été grande pour les supporteurs de Badalabougou, qui avaient effectué le déplacement en masse. Les coéquipiers d’Aboubacar Doucouré et du champion de dunk, Mohamed Maïga, ont été défaits par le team de l’Hippodrome (13-9). Dans la quatrième rencontre, Hamdallaye s’est imposé à Bacodjicoroni (28-14).
La soirée a été agrémentée par la prestation d’humoristes de renommée et de rappeurs comme Memo.

Sory I.  Konaté

30 Octobre 2016
©AFRIBONE